• Un article qui soulève beaucoup de questions et de réflexions sur les pratiques de nos églises chrétiennes. Quels sont nos veaux d'or? Je vous invite à vous placer devant le Rouah Ha Kodesch (Le St Esprit) afin qu'il vous éclaire. Pour vous aider dans votre recherche, je vous livre en fin d'article quelques pistes de réflexion qui ne sont pas développées.

    L'étape suivante sera de nous repentir et nous débarrasser de ces "veaux d'or" que nous avons érigés.

    Un culte qui nous arrange par Chip Brogden

     

      « Et le roi prit conseil, et fit deux veaux d’or, et dit au peuple: C’est trop pour vous de monter à Jérusalem; voici tes dieux, Israël! qui t’ont fait monter du pays d’Égypte. » (1 Rois 12:28)

     

    Un culte qui nous arrange par Chip Brogden

     

    Ainsi commence le triste témoignage d’Israël, tombé de son statut de peuple saint pour devenir une nation rétrograde d’adorateurs d’idoles. Comment est-il possible que, si peu de temps après l’achèvement du Temple de Jérusalem, Israël ait pu s’égarer ainsi? On y trouve une application prophétique pour notre situation actuelle. Ces choses sont écrites pour nous servir d’exemple, c’est pourquoi jetons un coup d’oeil à ce moment précis de l’histoire d’Israël et voyons les leçons que l’on peut en tirer.

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Le Shofar

    Le « Shofar » est une corne de bélier, utilisé comme trompette et dont les sons différents, sont des signaux de convocations ou rassemblements, mais aussi et surtout pour des événements graves : appel aux armes, départ au combat, signal de danger, etc.

     

    Le Shofar

     

    Le « Shofar » fait aussi partie des instruments de musique pour l’adoration et la louange de l’Eternel (Psaume 150 : 3) et jusqu’à ce jour, dans de nombreuses convocations religieuses de la communauté d’Israël, le « Shofar » retentit.

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Un message édifiant qui date de 2007, mais combien toujours actuel. Préparons-nous pour le vrai réveil de YHWH qui va préparer l'Epouse de son Fils, grâce à l'action du St Esprit (Rouah Ha Kodesch). Soyons vigilants et préparés comme les vierges sages. 

    Quel réveil attendons-nous ?

    Un exposé prophétique des temps actuels et à venir, par Eliane Colard

    NOUS N’ATTENDONS PAS TOUS LE MÊME RÉVEIL !

     

    Quel réveil attendons-nous ?

     

    On entend beaucoup parler de réveil ; et on ne sait plus dans quel coin de la France il aura vraiment lieu tellement chacun est persuadé qu’il passera par chez lui : tantôt on entend que c’est en Alsace qu’il aura lieu, tantôt en Normandie, tantôt en Bretagne ; les Marseillais l’attendent à Marseille et les gens du Sud-ouest l’attendent par chez eux. Mais que renferme ce mot dans notre esprit ? Est-ce la même réalité dans le cœur de Dieu ? 

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Découverte vidéo du tabernacle de YHWH (Dieu-Elohim)

     Je voudrais vous faire découvrir le Tabernacle de YHWH: pour celà, vous trouverez ci-dessous  2 vidéos d'origine différente qui vous apporteront quelques éléments sur cette réalité. A vous ensuite  avec l'aide du St Esprit (Rouah Ha Kodesch) de poursuivre cette découverte.

    Découverte vidéo du tabernacle de YHWH (Dieu-Elohim)

     Définition du Tabernacle (Wikipedia):

    Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse.

    Les termes hébreux pour le désigner sont mishkan (משכן), c'est-à-dire la Demeure, ou Tente d'Assignation (de Rencontre) (אוהל מועד). C'était un lieu de culte mobile pour les Hébreux depuis le temps de la sortie d'Égypte, puis de la conquête du pays de Canaan relatée dans le Livre des Juges, jusqu'à ce que ses éléments fassent partie du Temple de Salomon aux alentours du xe siècle av. J.-C.. 

    Le mot français "tabernacle" est dérivé du latin tabernaculum signifiant "tente, hutte". Tabernaculum est une forme diminutive de taberna, "taverne". 

    Le mot Sanctuaire ainsi que "tente de la rencontre" s'appliquent également au Tabernacle.

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Il n'y a pas d'autre Nom ...

    Source: http://nikkos.over-blog.fr/2014/04/il-n-y-a-pas-d-autre-nom.html

    Lu et emprunté au blog de A Dorven·

     

    Il n'y a pas d'autre Nom ...

     

    A QUI LA PAROLE A ETE REVELEE ? 

    Aux Yéhoudîm (juifs) et non aux Goîm (nations).

    « Narrateur de sa parole à Yaacov, de ses lois, de ses jugements à Israël, il n'agit ainsi pour aucune nation : elles ne pénètrent pas ses jugements.Hallelou-Yah ! » (Psaumes 147, 19-20).

    Vous, vous vous prosternez devant ce que vous ne connaissez pas.Nous, nous nous prosternons devant ce que nous connaissons,parce que le salut vient des Yéhoudîm (juifs)…………………Oui, le père cherche ceux qui se prosternent ainsi.

    (Yohanan 4 :22-23) (jean)

     

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Je me suis longtemps interrogé sur les raisons de l'interdiction  de manger de l'arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Les explications avancées ne me satisfaisaient pas.

    En quoi "savoir distinguer entre le Bien et le Mal" peut nous conduire à la mort?. Si on pousse la réflexion jusqu'au bout, on peut arriver à des absurdités: par exemple quand nous étudions la Parole de Dieu, touchons-nous à cet arbre? Comme vous pouvez le constatez, l'explication avancée  n'est pas très logique...

    L'article ci-dessous publié  sur le Blog de Millie Aruna nous livre une version de la signification de l'arbre de la Connaissance du Bien et Mal  que je trouve très intéressante. Il y a de la  matière à approfondir.

    L'arbre de la connaissance du bien et du mal

     

    L'arbre de la connaissance du bien et du mal

    «Le Seigneur Dieu planta un jardin en Eden, à l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toute espèce d’arbres séduisants à voir et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal» (Gn 2, 8-9).

    «Tu peux manger de tous les arbres du jardin. Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu mourras» (Gn 2, 16-17).

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires