• La parachah Qédochiym

    "Extrait de la bonne nouvelle du royaume"
     

    Les lectures  de « parachah » sont celles suivies en Israël. Elles peuvent différer des lectures proposées par le rabbinat en diaspora, c’est à dire hors du territoire d’Israël. 

    mp_qedochim

    Shabbat du 4 mai 2019

    Cette semaine nous étudions la parachah Qedochiym  (< cliquez sur le titre pour télécharger le fichier )  commentaire màj de 2011

     

    Pensée :

    Qédochiym… saints vous serez ! Quelle sublime finalité ! Sainteté soit, mais si c’est pour nous congratuler, sans propager la sainteté… Alors, comment ceux qui n’ont pas connu Celui qui est « La Parole » pourraient-ils rechercher Celui qui est « Qadosh » ?

    “Comment donc invoqueront–ils Celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront–ils en Celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront–ils parler, s’il n’y a personne qui déclare ? Et comment y aura–t–il des messagers, s’ils ne sont pas envoyés ? Selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles !” (Ro 10:14-15)

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Parabole du bon samaritain  

    Parabole du bon samaritain 


    Parabole du bon samaritain 


    Tout d'abord, lisons le texte de Luc 10:25-37


    Luc 10:25-37
    Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l'éprouver: Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? Jésus lui dit: Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu? Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. Tu as bien répondu, lui dit Jésus; fais cela, et tu vivras. Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus: Et qui est mon prochain?Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l'ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu'il le vit. Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l'huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l'hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands? C'est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit: Va, et toi, fais de même.


    La parabole du bon samaritain en Luc 10 est une des plus connues des paraboles des Évangiles, mais son message semble pourtant très peu appliqué.

    L'interprétation de la notion du prochain est en effet dérangeante pour beaucoup.

    Si le sujet central est de savoir qui est le prochain, d'autre nombreux enseignements peuvent en être tirés, comme souvent dans les paraboles du Christ.

    ...

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Jésus a-t-il mangé le repas de la Pâque?
     

    Par Wayne Jackson

     
    “Yeshoua a-t-il mangé le souper de la Pâque la nuit avant d'être crucifié? Si oui, le mangeait-il au bon moment? Si c'était le cas, comment expliquez-vous le fait que, le lendemain, les dirigeants juifs avaient peur de se souiller, ce qui aurait annulé leur droit de «manger la Pâque» (Jean 18:28)? Cela semble suggérer que la Pâque a eu lieu le lendemain du jour où Jésus a mangé avec les disciples. "

     Résultat de recherche d'images pour "image repas de yeshoua jesus"

    Il apparaît clairement que Jésus et ses disciples ont effectivement mangé le souper de la Pâque. Deux choses rendent cela apparent.

    Premièrement, le Seigneur a promis aux disciples qu'il «respecterait la Pâque» (Mt 26:18), ce qui équivaut à «manger la Pâque» (Mc 14:14). Il a désigné le lieu pour cet événement et a donné des instructions pour la préparation (Marc 14: 12 et suivants). Les textes synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) se dirigent ensuite harmonieusement vers le soir de ce même jour et décrivent Jésus comme «mangeant» avec les disciples (Mt 26:21; Mt 14,18).

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • QUI SONT DONC LES JUIFS MESSIANIQUES ?

     

    Si on s’en tient à l’étymologie des mots, les Juifs messianiques sont des individus appartenant au peuple juif qui ont reconnu en la personne de Yéchoua’ (nom de Jésus en hébreu) le Messie d’Israël, le Goë’l – le Sauveur annoncé par les prophètes. Il convient cependant de préciser quelques détails qui ne manqueront pas d’éclairer tout un chacun sur la personnalité de ces Juifs qui croient dans le Messie.

     

    Résultat de recherche d'images pour "images juifs messianiques"

     

    Un Juif qui croit dans le Messie Yéchoua’ demeure juif et ne perd aucunes de ses qualités de Juif : C’est un fait que rapidement, dès les premiers siècles, le schisme entre la chrétienté et le monde juif a engendré un dramatique antagonisme entre les Juifs et les Chrétiens. Ceci étant, il s’est créé, d’un coté comme de l’autre, la conviction profonde qu’un Juif ne peut devenir Chrétien et inversement. C’est pourquoi, la renaissance du mouvement messianique au milieu du 19ième siècle a suscité d’importantes remises en questions.

     

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Shabbat Matsoth

    "Extrait de la Bonne nouvelle du royaume"

    Shabbat du 20 avril 2019 

    Cette semaine est un shabbat particulier, celui de la période des matsoth, pains sans levain. Le cycle des lectures de parachah suivi est décalé…

    Nous vous proposons avec quelques lectures choisies de la Parole, un texte de réflexion sur « l’autel aux douze pierres » 

    Lire la suite...

    Yahoo!

    1 commentaire
  • La parachah Métsora

    "Extrait de la Bonne nouvelle du royaume"
     

    Shabbat du 13 avril 2019

    Cette semaine nous étudions la parachah Métsora  (< cliquez sur le titre pour télécharger le fichier )  commentaire màj de 2014

     

    Pensée :

    “Et tu égorgeras le bélier, et tu prendras de son sang, et tu le mettras sur le lobe de l’oreille droite d’Aaron, et sur le lobe de l’oreille droite de ses fils, et sur le pouce de leur main droite, et sur le gros orteil de leur pied droit ; et tu feras aspersion du sang sur l’autel, tout autour.” (Ex 29:20)

    “Et le sacrificateur prendra du sang du sacrifice pour le délit, et le sacrificateur le mettra sur le lobe de l’oreille droite de celui qui doit être purifié, et sur le pouce de sa main droite, et sur le gros orteil de son pied droit.” (Le 14:14)

    Quelle étonnante similitude entre les rituels de la consécration des sacrificateurs et de la purification des galeux guéris !

    La purification administrée par le Grand Sacrificateur et Agneau d’Élohim n’est-elle pas un engagement à une fonction sacerdotale extraordinaire : “Mais vous, vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis, pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ;” (1Pi 2:9)

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique