• Le Shabbat (Sabbat) de YHWH ou le dimanche des hommes

    Cet article est la préface d'une brochure de Jean-Pierre D  "Les beautés du Royaume" parue sur le site Blog Kehila

    Le Shabbat de YHWH ou le dimanche des hommes

     "Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, En offrande à l'Éternel, Sur des chevaux, des chars et des litières, Sur des mulets et des dromadaires, A ma montagne sainte, A Jérusalem, dit l'Éternel, Comme les enfants d'Israël apportent leur offrande, Dans un vase pur, A la maison de l'Éternel.

    Et je prendrai aussi parmi eux Des sacrificateurs, des Lévites, dit l'Éternel. Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer Subsisteront devant moi, dit l'Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. 

    A chaque nouvelle lune et à chaque Shabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Éternel. Et quand on sortira, on verra Les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur."  Esaïe 66:20/24

     

    Le Shabbat de YHWH ou le dimanche des hommes

     

    Observer le Shabbat, du vendredi soir au samedi soir, c'est se souvenir de la consécration accordée par D.ieu au septième jour de la Création, afin d'honorer son achèvement selon Genèse 2:1-2 :

    « Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. D.ieu acheva au septième jour son oeuvre qu'il avait faite ; et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre qu'il avait faite »

    et il convient de le célébrer en obéissance du 4ème commandement d'Exode 20:8 :

    « Souviens-toi du jour du repos pour le sanctifier (le mettre à part) ».

    La chrétienté moyenâgeuse et moderne s'est appropriée « le Fils de D.ieu » en l'occidentalisant. Pour se libérer un peu plus de la judaïcité de l'Agneau, les hommes institutionnalisèrent le fait religieux dans une langue, le latin, rompant avec l'araméen et l'hébreu. Ainsi on isolait Israël, peuple, nation et terre en une sorte de purification ethnique spirituelle afin de se séparer du peuple déicide. Il ne restait plus qu'à assimiler les Saintes Convocations de YHWH l'Adonaï aux fêtes païennes. Aussi, le Shabbat fit-il les frais de l'oeuvre destructrice de cette pensée religieuse, dogmatique et doctrinale.

    Les disciples, les apôtres et les premiers chrétiens respectèrent le « repos » du septième jour. Paul, jeune converti aurait pu s'affranchir du lien religieux et déroger au 4ème commandement ; tout au contraire, il nous est dit qu'à Antioche, les chefs de la synagogue lui demandèrent d'exhorter le peuple, à tel escient, que « Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le Shabbat suivant sur les mêmes choses et le Shabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la Parole de D.ieu. » (Actes 15:19-21).

    Le Concile de Jérusalem eut à débattre de la conversion des païens le jour du Shabbat qui ne fut pas remis en cause. Jacques le confirme en Actes 15:19-21 :

    « C'est pourquoi qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à D.ieu, mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de Shabbat dans les synagogues. »

    A Philippes, Paul est témoin d'un baptême le jour du Shabbat alors qu'il cherchait un lieu de prière (Actes16:13-15).

    C'est à Corinthe que « Paul discourait dans la synagogue chaque Shabbat et il persuadait des Juifs et des Grecs. » (Actes 18:4).

     

    Le Shabbat de YHWH ou le dimanche des hommes

     

    Alors, pourquoi honorons-nous D.ieu le dimanche ?

    L'Empereur romain Constantin, fervent adepte de Mithra (dieu solaire de Perse), l'honorait le dimanche.

    A noter que sa fête, le 25 décembre, est à l'origine de Noël.

    En 313, ce même empereur impose, par l'Édit de Milan, le christianisme comme religion d'État. Fidèle à sa pratique païenne, il promulgue en 321 la première loi civile qui contraint le peuple à observer le dimanche. Cinq autres lois seront émises qui, aujourd'hui, sont toujours d'actualité.

    En 363, le Concile de Laodicée institue officiellement le dimanche en ces termes (canon 29) : « les chrétiens ne doivent pas se comporter comme des Juifs en chômant le jour du Shabbat, mais ils doivent travailler ce jour-là pour témoigner au dimanche le respect qui lui est dû. Mais si l'on établit qu'ils se comportent comme des Juifs, qu'ils soient anathèmes auprès du Christ. »

    Luther préconisa l'observance du Shabbat du septième jour, mais ses proches lui dirent qu'un tel retour aux sources serait impopulaire pour les adeptes de la Réforme.

    Motiver le choix du dimanche par la résurrection de Christ, c'est s'opposer au 4ème commandement comme le ratifia le Concile Vatican II (1962) en ces termes

    « Selon la tradition apostolique, dont l'origine remonte jusqu'au jour même de la résurrection du Christ, l'église célèbre le mystère pascal chaque 8ème jour, qui est nommé à juste titre – jour du Seigneur – ou jour dominical. »

    Traditions, coutumes et lois ont eu raison du 4ème commandement qui nous appartient aussi, car nous sommes entés sur l'olivier franc d'Israël. Pour chaque jour de la Création « il y eut un soir, il y eu un matin et D.ieu bénit le septième jour, et il le sanctifia parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant. » (Genèse 2:3).

                                                                                                                                             JEAN PIERRE D

     

    Dans la Joie et le Repos du Shabbat, Vidéo de louange à notre Elohim 

     

     Une prescription de YHWH notre Elohim

     Exode 31.13
    Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d'observer mes shabbats,
    car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants,un signe auquel on connaîtra que je suis YHWH (L'Éternel) qui vous sanctifie. 

     

     

    Shabbat Shalom

     

    « Gender et théorie du Genre : l’esprit qui est à l’œuvre (Site Le Sarment)Pourquoi Israël doit être la racine respectée des juifs et des chrétiens Paul GHENNASSIA »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Joy
    Mercredi 5 Février 2014 à 22:56

    Merci pour cette vidéo. Je suis en train de lire le livre. Shalom! Joy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 1er Février 2015 à 19:59

    Je vous déclare, frères, que l'Évangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme;  12 car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Jésus Christ Galates 1

     

    Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu'il dit: Je jurai dans ma colère: Ils n'entreront pas dans mon repos! Il dit cela, quoique ses oeuvres eussent été achevées depuis la création du monde.  4 Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour: Et Dieu se reposa de toutes ses oeuvres le septième jour.  5 Et ici encore: Ils n'entreront pas dans mon repos!

     

    matthieu 12:122

    12  combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.  

    13 Alors il dit à l'homme: Étends ta main. Il l'étendit, et elle devint saine comme l'autre.  

    14 Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr

    ils n'ont pas gardé le sabbat, ils ont violés le sabbat, il ne leurs sera pas pardonné

     

     Mais Jésus leur répndit: Mon Père agit jusqu'à présent; moi aussi, j'agis.

    A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu'il violait le sabbat, mais parce qu'il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu

    La haine des Juifs est l'occasion pour Jésus de révéler encore quelques-unes de ses gloires : 1º) Son travail d'amour pour ôter le péché du monde (v. 17 Mais Jésus leur répondit: Mon Père agit jusqu'à présent; moi aussi, j'agis.

    C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.  2 Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien.  3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer la loi tout entière.  4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce.  5 Pour nous, c'est de la foi que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la justice.  6 Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité. 

    3
    Dimanche 1er Février 2015 à 20:47

    Cher handi52hr,

    Le fait d'observer le shabbat ne veut pas dire en faire un esclavage.

    Le shabbat nous a été donné par YHWH comme une bénédiction. Ce sont les religieux juifs du temps de Yeshua qui ont voulu l'alourdir et inventer toutes sortes de fardeaux pesants.

    Yeshua n'a jamais voulu abolir le shabbat, mais il en a condamné l'application de l'observance faite par les religieux.

    Comme tu le signales, comme l'a dit Yeshua, il est permis de faire du bien ce jour là, même si cela nous fait prendre quelque liberté avec le repos.

    C'est une affaire de coeur.

    Pour te faire une idée sur le shabbat , je te conseille

    l'article http://discernerlesondushofar.eklablog.com/plaidoyer-pour-le-respect-du-shabbat-a103698818

    Personnellement, j'essaie de respecter le shabbat depuis un peu plus d'un an  et je ne trouve pas que ma liberté en souffre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :