• Le véritable Evangile restauré !

    Le véritable Evangile restauré !

    Les prophéties sont en marche 

    par Douglas S. Winnail

     

    A l’heure actuelle, bon nombre d’Eglises censément chrétiennes pensent suivre les instructions de Jésus, qui a dit : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle » (Marc 16 :15). Beaucoup d’efforts sincères ont été déployés pour prêcher un Evangile de grâce : Dieu aime tout le monde ; Jésus est mort pour sauver les pécheurs ; et Vous irez au Paradis si vous acceptez Jésus en tant que Sauveur personnel. Cependant, la plupart des gens qui se disent chrétiens ne réalisent pas qu’ils ont accepté et qu’ils divulguent un évangile différent que celui qui fut proclamé par Jésus et les apôtres ! Les prophéties bibliques révèlent que l’Evangile de Jésus serait corrompu, et que le monde serait séduit en croyant à un faux évangile, mais elles révèlent aussi que le véritable Evangile serait restauré et proclamé juste avant le retour de Jésus-Christ. Ces prophéties sont en marche, aujourd’hui !

     

    Le véritable Evangile

    Ouvrez les yeux et comparez l’Evangile proclamé par Jésus avec celui qui est prêché aujourd’hui dans les Eglises. Jésus n’a pas parcouru la terre en demandant aux gens de « donner leur cœur au Seigneur », et de faire une courte prière afin d’être sauvé. De nombreux passages, dans les Ecritures, rapportent que « Jésus s’en alla en Galilée, prêchant l’Evangile du royaume de Dieu, et disant : […] le royaume de Dieu approche.Repentez-vous et croyez à l’Evangile » (Marc 1 :14-15 ; Matthieu 4 :17, 23, Bible Osterval, 1987). Dans l’Evangile selon Matthieu, Jésus Se réfère à Sa mort et à Sa résurrection à trois reprises seulement, mais Il Se réfère au Royaume de Dieu à venir plus de trente fois ! C’est à peu près la même chose dans les Evangiles selon Marc et Luc. Lorsque Jésus confia une mission à Ses disciples « Il les envoya prêcher leroyaume de Dieu » (Luc 9 :2). Jésus enseigna que, celui qui est converti, celui qui devient humble et propre à être enseigné sera « le plus grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 18 :1-5). Il a promis aux apôtres qu’ils seraient « assis sur douze trônes, [jugeant] les douze tribus d’Israël » dans le Royaume à venir (Matthieu 19 :21-30). Lorsque le Christ est apparu à Ses disciples après Sa résurrection, le Royaume de Dieu était le sujet principal de Son propos (Actes 1 :1-7).

    Le véritable Evangile restauré !

    Les apôtres ont proclamé le même message. Lorsque Philippe se rendit en Samarie, il « annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ » (Actes 8 :12). A la fin de son ministère, l’apôtre Paul était encore en train de « [prêcher] le royaume de Dieu et [d’enseigner] ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ » (Actes 28 :23, 31). L’apôtre Jean explique que les croyants seront « des rois et des sacrificateurs » de Dieu, et qu’ils « régneront sur la terre » avec le Christ pendant le Millénium (Apocalypse 1 :4-8 ; 5 :10 ; 20 :4-6). La Bible déclare que « personne n’est monté au ciel » (Jean 3 :13) – sauf Jésus – pas même le roi David (Actes 2 :29-34 ; 13 :36). Pourquoi cet Evangile n’est-il plus prêché aujourd’hui ? Que s’est-il passé avec le message proclamé par Jésus et Ses apôtres ?

     

    Un évangile différent

    Jésus nous a donné cet avertissement : « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis » – ils ont l’apparence d’enseignants chrétiens, mais ils répandent de fausses idées (Matthieu 7 :15-19). Il a prédit aussi qu’à la fin des temps « plusieurs viendront sous mon nom […] et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24 :3-5, 11). L’apôtre Paul a prévenu les anciens à Ephèse : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses [fallacieuses], pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20 :28-31). L’apôtre Paul a averti les Corinthiens à ne pas se laisser séduire par des gens qui prêcheraient « un autre Jésus […] un autre esprit […] ou un autre évangile » (2 Corinthiens 11 :1-4). Mais, la corruption du véritable Evangile a commencé dès l’époque des apôtres !

    Le véritable Evangile restauré !

    Dans l’une de ses lettres à l’Eglise en Galatie, écrite vers l’an 52 apr. J.-C., l’apôtre Paul déclare : « Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement […] pour passer à un autre évangile […] il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent altérer l’Evangile de Christ » (Galates 1 :6-7). Dans cet exemple, de faux enseignants insistaient sur le fait qu’un homme devait être circoncis pour devenir chrétien – ce qui est faux (Galates 2 :3-5 ; 5 :1-15). Dans ces chapitres, l’apôtre Paul déclare également que personne n’est justifié par « les œuvres de la loi » (les ablutions rituelles, etc.). Cependant, plus tard, de faux enseignants ont tordu le sens de ces versets en enseignant qu’il n’était pas nécessaire que les chrétiens obéissent aux Dix Commandements, qu’ils observent le sabbat et les Jours saints, car ces lois étaient une malédiction ! Pourtant, Jésus observa les commandements, le sabbat et les Jours saints, et Il enseigna que nous devions faire de même (Matthieu 19 :16-22 ; Jean 15 :14 ; Luc 2 :41-42 ; 4 :16 ; Jean 7 :8-10). Ses disciples ont observé et enseigné les mêmes choses (Actes 13 :42-44 ; 17 :2 ; 18 :21 ; Romains 2 :13 ; 1 Corinthiens 5 :8).

    Contrairement à ce que bon nombre de gens croient et enseignent aujourd’hui, le véritable Evangile proclamé par Jésus et Ses apôtres fut corrompu aux premiers siècles de l’Eglise, et un faux évangile sur la personne de Jésus fut répandu sur un monde crédule. Aujourd’hui, le courant principal du christianisme a adopté une interprétation déformée de l’Evangile contenant beaucoup d’idées païennes. Ce n’est pas une affirmation sans fondement ou irréfléchie. L’Encyclopaedia Britannica fait cette déclaration révélatrice : « Transporté dans un monde influencé par la pensée grecque, l’enseignement chrétien fut modifié inévitablement – pour ne pas diretransformé […] l’espoir du Messie fut oublié […] la notion du Royaume du Christ sur la terre […] a presquedisparu, ne subsistant que dans quelques groupes obscurs […] le chemin qui mène au salut fut modifié, de même que la signification du salut […] particulièrement après que l’Empire romain eut adopté le salut chrétien […] un salut qui n’était plus la descente de la nouvelle Jérusalem sur la terre, mais l’ascension des saints dans les cieux ; on ne parlait plus de la résurrection du corps physique, mais de l’immortalité de l’âme » (“Christianity”, 11th edition. C’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

     

    L’historien Edward Gibbon fait une observation similaire. Il écrit que la doctrine du Millénium – le règne terrestre du Christ et des saints dans le Royaume de Dieu – était soigneusement enseignée par les théologiens de l’Eglise primitive, et « semble avoir été le sentiment dominant des croyants orthodoxes » (The Declin and Fall of the Roman Empire, chapitre 15). Il déclare : « La doctrine du règne du Christ sur la terre était premièrement considérée comme une allégorie sérieuse ; elle fut peu à peu considérée comme une idée incertaine et inutile, et fut enfin rejetée comme une invention absurde, hérétique et fanatique » (Ibid.). Voilà ce qui s’est passé avec le véritable Evangile ! Gibbon a également rapporté que l’Eglise primitive « faisait un tout de la loi de Moïse et de la doctrine du Christ […] rejetait l’immortalité de l’âme comme n’ayant aucune appartenance au livre biblique », et abhorrait les coutumes païennes comme les Saturnales – célébrées aujourd’hui sous le nom de Noël (Ibid.) – cependant, ces doctrines sont maintenant les principes de base du christianisme !

    La Bible révèle que plusieurs événements importants auront lieu juste avant la fin de cet âge. Jésus déclara que la proclamation du véritable Evangile préparerait le chemin pour Son second Avènement. Il prophétisa : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24 :14).

    Article tiré de la Revue "Le Monde de demain"

    « Philon, un commenteur d'Alexandrie au temps de Jésus (Yeshoua, Yahusha)LA LOI DE LA VIE par Chip Brogden »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 20:31

    Tb  mais le Monde de Demain suit t'il , toute la bible je connais leurs études et ils omettent le nom du pére    IHVH adonai ( bible de Chouraqui ) et celui du fils YESHOUA  (jésus ).

      Une réponse serait la bienvenue.   Walérian

    2
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 22:48

    Shalom Walerian,

    Je ne suis pas un adepte du Monde de Demain (même si je suis abonné à leur revue). Je reconnais quei comme tu dis, ils continuent à ne pas utiliser les véritables noms du Père et du Fils, néanmoins ils apportent des études très intéressantes qui peuvent nous enrichir, dans notre recherche de la Vérité. Et c'est là l'essentiel.

    Je te donne mon expérience. Quand j'ai découvert les véritables noms de YHWH ou Elohim (au lieu de Dieu) et Yeshua ou Yahusha ou Yehoshua selon la sensibilité du groupe, au départ j'ai voulu les utiliser systématiquement dans mes partages avec mes frères et soeurs ou dans les articles publiés sur mon Blog, j'en suis arrivé rapidement à que cette pratique avait plus d'inconvénients que d'avantages dans notre mission de révéler la Vérité. En effet, il y a tout le passé et les habitudes qu'on ne peut pas effacer d'un seul coup, au risque de se retrouver dans une bulle sans contact avec ceux qui ne partagent pas exactement notre point de vue. 

    C'est pourquoi j'ai résolu de ne pas modifier les articles d'auteurs publiés en y changeant les appellations (déja c'est une marque de respect pour leur travail). Cela ne m'empêche pas de les utiliser dans ma propre relation avec mon Père et son Fiis ou avec . J'ai trouvé cette pratique plus efficace, même si je regrette d'en arriver là.

    Dans les relations avec les groupes chrétiens, je continue donc à utiliser les noms qu'ils pratiquent. C'est l'exemple que Paul nous a donné. Quand l'occasion se présente, je n'hésite pas à les éclairer sur les problèmes que posent ces noms. Mais pour moi, ce n'est pas le plus important. L'important c'est de réhabiliter la Torah ainsi que le Shabbat.

    Mon point de vue est qu'il n'y a pas un groupe qui dispose de toute la Vérité car en tant qu'humain, nous sommes imparfaits.

    L'important , c'est de savoir à qui on s'adresse, même si ce n'est pas le véritable nom. A titre d'exemple, nous pouvons avoir  une relation très riche et très fraternelle, même si tu m'appelles "Caleb" qui est mon pseudonime et non mon véritable prénom.

    Merci pour tes remarques  que je comprends très bien et que j'accepte.

    Fraternellement

    Caleb

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 17 Novembre 2014 à 14:55

    Shalom Caleb .  

    Bien reçu les infos , ma femme et moi te connaissons que par ton blog ,et d'autre bien sur .

    Je suis heureux de t'apprendre que ma femme s'est fait baptisé le moi dernier dans le Jourdain et coÏncidence le jour de mes 65 ans . Nous étions en circuit avec l'organisatrice de (IsraËl vous aime, fabienne Petit ) que tu connais peut être, et comme toi elle devait faire attention a sa façon d'enseigner.Ce fût merveilleux pour Souccoth .

                   Walérian est mon prénom mais en polonais.

                                Josy  &  Walérian

     

     

     

     

    4
    Jacquy Mengal
    Mardi 18 Novembre 2014 à 16:30

    Bonjour,

    Le site du Monde de Demain émane en fait de l'Eglise du Dieu Vivant. Ces gens gardent les Commandements et ont la foi dans le retour de Yéchoua le Messie qu'il appelle Jésus-Christ. Ils célèbrent aussi les 7 fêtes bibliques et les règles alimentaires de Lévitique 11. De plus, il ont une très bonne compréhension des prophéties (excepté quelques détails dont il serait trop long de parler ici).

    Bien sûr, ils ne nomment pas le Seigneur "Yéchoua" comme le font les Juifs messianiques, mais permettez-moi de dire: "la belle affaire !".

    Je connais des gens, notamment des évangélistes, des pentecôtistes et autres messianiques qui répètent sans cesse le nom "Yéchoua", mais cela ne les empêchent pas d'être parfois à côté de la plaque ... et pas un peu !

    Cela ne suffit pas de prononcer son nom exact. Encore faut-il véritablement faire SA VOLONTE.

    Moi, personnellement, je l'appelle "Yéchoua", mais je respecte ceux qui disent "Jésus" ou "Yahshoua" ou encore Yahoshua". Cela ne me dérange pas.

    Je reconnais qu'il nous faut approcher la Vérité à tous niveaux et appeler les gens, et qui plus est le Seigneur, par leur nom (un type qui s'appelle Pierre, je l'appelle Pierre et non Peter). Mais n'oublions pas que le plus important, c'est de faire sa volonté.

    Bien à vous

    Jacquy

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :