• Comment mettre en pratique la loi de Dieu sans légalisme ? (Michaël Rood)

    Comment mettre en pratique la loi de Dieu sans légalisme ? (Michaël Rood)

     Site: Rencontrerdieu.com
     

     

    « Si vous saviez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. » (Matthieu 12.7)

     

    mickael rood francais messianique loi torah jésus yeshoua

    Nous sommes ravis de vous proposer un nouveau montage vidéo inédit avec le sous-titrage français exclusif réalisé par l’Equipe du site rencontrerdieu et portant sur un enseignement de Michaël Rood qui est déjà intervenu sur un autre sujet dans un précédent article-vidéo : Quels commandements de la Torah les chrétiens devraient-ils observer ?

     Pour rappel, Michael Rood est un converti au Dieu d’Israël et au Messie Yéshoua, il est également auteur, historien, enseignant et animateur et, avec quelques décennies d’études bibliques à son actif, Michael Rood révèle la beauté et la simplicité de l’Evangile, tout en exposant les traditions chrétiennes, leurs erreurs et les contes de fées qui empêchent les croyants de réaliser leur véritable vocation en marchant pleinement dans la Saine Doctrine du Dieu d’Israël.

    Effectivement, beaucoup de croyants sincères ont bien débuté leur vie chrétienne mais ont été bloqués et stoppés malgré eux dans leur croissance spirituelle à cause de la terrible fausse doctrine de l’abolition de la loi (Torah), une doctrine encore très répandue dans une partie du monde chrétien amenant plusieurs à faire « naufrage par rapport à la foi » (1 Timothée 1.19).

    Voici en quoi consiste cette fausse doctrine : en interprétant négativement et d’une manière erronée plusieurs textes du « nouveau testament », cette doctrine distille dans le coeur des nouveaux convertis, la pensée que « l’ancien testament » est une chose révolue, dépassée et par conséquent, les chrétiens n’auraient plus à étudier ni à mettre en pratique la Loi de Dieu, aussi appelée Loi de Moïse ou Torah Dans le monde Juif.

    La Torah serait caduque, désuète et pour beaucoup, elle n’aurait plus qu’une utilité d’ordre histoire : Le « Jésus » qui est présenté est un Jésus qui les aurait libéré de la Loi de Dieu, ou dit autrement : Jésus leur permettrait de se soustraire à la Torah de Dieu…

    Si quelques juifs pieux conscients de la valeur de la Torah lisaient ce texte, à défaut d’un rire nerveux, ils ne pourraient certainement que s’attrister d’une telle chose… Cependant, les textes de la Brit Hadasha (alliance renouvelée) ont prophétisé au sujet de l’enseignement du Messie Yéshoua en avertissant qu’il serait perverti comme nous le voyons effectivement aujourd’hui et depuis des siècles. Mais fidèlement aux promesses divines données à Israël et qui s’applique également aux disciples du Messie Yéshoua : « Des boiteux je ferai un reste » (Michée 4.7)

    La doctrine de l’abolition de la Torah est une grave et malfaisante erreur qu’il faut combattre énergiquement car, enMoise Loi de dieu aboliplus d’entacher la vérité au sujet du Messie d’Israël, elle prive beaucoup de chrétiens des nations d’un nombre considérable de bénédictions et d’enseignements solides et fondamentaux d’une rare importance pour grandir dans la connaissance de Dieu et marcher dans la sanctification comme il est dit : « Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole. » (Psaumes 119.9)

    En réalité, il faut bien comprendre que ce faux enseignement tire son origine dans l’antisémitisme exacerbé de certains pères de l’Eglise catholique qui ont, dès les premiers siècles, tordu et falsifié la Parole de Dieu afin d’annuler et de retrancher pour les chrétiens des nations, tout ce qui était « un peu trop juif ».

    Ainsi, tous les stratagèmes furent utiles : diabolisation des juifs, changement de calendrier, suppression et/ou modification de certains commandements divin pourtant observés par les premiers disciples du Messie, invention de nouveaux termes péjoratifs tels que « ancien testament » et « nouveau testament » afin de bien faire la séparation avec les juifs, déformation, interprétation et traduction antisémite et anti-torah des Saintes Écritures etc.

    Par exemple, dans un numéro du TMPI magazine, voici ce que dit Rav Emmanuel Rodriguez, juif messianique ayant reçu Yéshoua dans son coeur  :

    « Pour Marcion, un père de l’Eglise, le dieu mauvais/limité est généralement associé au dieu créateur de l’ancien testament, le dieu bon étant le véritable inspirateur du Christ. Bien que catégoriquement condamnée, cette hérésie est encore bien présente dans la pensée chrétienne (…)

    Irénée a amorcé l’effacement des racines juives de la foi chrétienne. Il s’exprime sans ambiguïté à cet égard : « la loi juive, bonne un temps, est désormais révolue ». Irénée dira aussi : « la loi du Sinaï donnée à Israël et tout ce que cela implique est devenu inutile et que seul maintenant demeure la foi chrétienne manifestée pour la liberté ».

    Oui, vous avez bien lu : Dieu dit que Sa loi est la vérité, parfaite et indispensable pour la sanctification et Irénée dit qu’elle est inutile…

    empereur-constantin-christianisme-paganismeAu 4ème siècle, l’empereur Constantin contribua à propulser comme jamais le pagano-christianisme et toutes sortes de fausses doctrines. Par exemple, au sujet de la fête de Pâque (Pessah) qui est un commandement divin, précieux et important, Don Finto écrit dans son excellent ouvrage « Ton peuple sera mon peuple » :

    « Constantin écrivit aux évêques rassemblés à Nicée : « dans la célébration de cette fête la plus sainte (pâque), il apparaît comme une chose indigne que nous suivions la pratique des Juifs, eux qui ont si irrespectueusement souillé leurs mains par ce péché si énorme, au point d’être, par conséquent et à juste titre, affligés d’aveuglement d’âme ». Et pour conclure le concile, Constantin obtint satisfaction et fêta cela par un gigantesque banquet ecclésiastique. »

     Cliquez sur ce lien si vous désirez vous procurer l’ouvrage de Don Finto que nous avons lu et que nous vous recommandons : Ton peuple sera mon peuple : Comment Israël, les juifs et la véritable Église de Jésus-Christ s’uniront dans les derniers jours (Lien affilié)

    Ainsi, la vidéo de Michael Rood que nous vous présentons traite avec efficacité et simplicité une des nombreuses doctrines anti-Torah encore largement répandue dans le christianisme : Quiconque observerait la loi de Dieu serait considéré comme une personne légaliste et charnelle, n’ayant pas l’Esprit. Selon la doctrine de ces personnes, l’Esprit de Dieu ne saurait nous conduire à observer la loi divine qui est considérée comme un fardeau pesant et ainsi, l’observation et le mise en pratique de la loi de Dieu serait prohibée, très mal reçue, condamnée et perçue comme une malédiction : c’est ici le fruit de la pensée des pères de l’église, une fausse doctrine encore bien présente et ancrée dans la pensée de beaucoup.

    seduction mensonge bible paul fausse doctrine

    Que personne ne se méprenne : nous savons qu’il y a beaucoup de personnes sincères et authentiques qui cherchent Dieu de tout leur cœur mais qui sont dupées malgré eux par des enseignements faux, difficiles à déceler car instillés subtilement dès le début de la conversion par ceux qui sont censés être des maîtres. Par conséquent, plus le temps passe, plus ces fausses doctrines prennent racine profondément dans le cœur du converti et après de nombreuses années, il devient difficile d’extirper le mal tant il a jeté de profondes racines dans le cœur  : seul la prière, l’amour de la vérité et la grâce de Dieu peut permettre de sortir du piège.

    Dieu seul sera juge de toutes ces choses ; pour nous, il convient d’annoncer la parole comme il est dit :

    « Nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de Dieu, que nous parlons en Yéshoua le Messie devant Dieu. » (2 Corinthiens 2.17) et encore :« C’est pourquoi je vous déclare aujourd’hui que je suis pur du sang de vous tous, car je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher. Prenez donc garde à vous-mêmes » (Actes 20.26)

    Ainsi, cette vidéo de Michaël Rood vient démolir un peu plus ce faux enseignement qui consisterait à culpabiliser, à condamner et à déclaré maudite une personne qui observerait la loi de Moïse, en lui faisant croire qu’elle serait légaliste, charnelle et non agréable à Dieu.

    Regardez par exemple, une courte citation extraite d’une réaction de certains chrétiens « ancien » qui sont pourtant capables de déclarer à une personne qui observe la loi  de Dieu avec joie et simplicité :

    doigt-accusateur

    « Les gens comme toi, qui s’efforcent de pratiquer la loi, ne sont pas agréables à Dieu, car ils servent dans la chair. »

    Malheureusement, ce genre de phrase est une chose récurrente parmi ceux qui abolissent la loi de Dieu.

    Bien que la vidéo dévoile l’erreur de tels propos et les détruit et que Dieu lui-même déclare « heureux » quiconque garde la loi divine, on peut se demander comment ce type de personne lirait ces quelques autres versets sélectionnés parmi des centaines similaires :

    « Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. » (Romains 2.13)

    « Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements … celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité. » (Jacques 1.22-25)

    Et encore, au sujet d’Elisabeth et Zacharie : « Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances de l’Eternel. » (Luc 1.6)

    Il est étonnant de voir comment des personnes d’une certaine influence et ancienneté dans le christianisme peuvent balayer d’un revers de mains des centaines de versets bibliques dont le croyant est censé s’inspirer : c’est ici le fruit de la pensée pagano-chrétienne et de cette apostasie prophétisée qui s’est répandue dans le christianisme depuis des millénaires.

    Rappelons que le véritable légalisme est une étroitesse d’esprit que l’on trouve chez des personnes qui exigent d’autrui une strict observation des lois en dehors de toute considérations morales : c’est ici la véritable définition du légalisme.

    Ainsi, le légalisme peut apparaître dans toute forme de religions et de cultures, aussi bien chez les juifs, que chez les chrétiens, les musulmans, les athées, etc.

    En vérité, chez plusieurs personnes victimes de la fausse doctrine de l’abolition de la loi, nous assistons au comble du comble : en accusant ceux qui observent la loi d’être des légalistes désagréable à Dieu, ils ne se rendent pas compte qu’ils accusent précisément les autres de ce qu’ils sont eux-même et qu’en les jugeant, ils se jugent eux-même : en lançant des traits accusateurs et des jugements d’apparences sévères, en fuyant toute étude sérieuse de l’Ecriture pour comprendre leurs erreurs, ils démontrent une « étroitesse d’esprit » qui s’ajoute à la « strict observation »de leur doctrine, « en dehors de toute considération morale » et ainsi, mettant en oublie toute empathie, ils se mettent eux-même dans la peau de ceux qu’ils dénoncent, cherchant à retirer quelques pailles dans l’oeil de leur voisin sans voir le pilonne massif qui est logé dans le leur ; à l’image des pharisiens de la Brit Hadasha (alliance nouvelle), « ils condamnent l’innocent » et « transgressent le commandement de Dieu au profit de leurs traditions humaines ».

    « Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même ! … Tu déshonores Dieu par la transgression de la loi ! » (Romains 2)

    Ce principe, qui consiste à accuser les autres de ce que l’on est soit-même, est une maladie de l’âme qui a déjà été expliqué il y a des milliers d’années par les sages d’Israël, ces fidèles observateurs de la Torah agréables à Dieu, ainsi que le rapporte le Rav Yonah de Gérone dans son ouvrage « les portes du repentir » :

    diable accusateur miroir propre péché

    « Le sot recherchera les défauts et les péchés d’autrui et les critiquera. Par contre, il ne fera jamais la louange de ses prochains et ne parlera pas de leurs qualités, à l’instar des mouches qui préfèrent se poser sur les immondices. Les sages d’Israël ont dit que tous ceux qui ont un défaut en critique autrui ; ils ne font pas l’éloge des autres et ont tendance à attribuer aux autres leurs propres défauts » (kidouchin 70b).

    Ainsi, nous sommes ravis et heureux de publier cet enseignement de Mickaël Rood qui, nous l’espérons, permettra à plusieurs de se défaire du mensonge pour suivre les voies droites du Dieu d’Israël, en Esprit et en Vérité afin de ne pas recevoir « un autre esprit » et un « autre évangile » (2 Cor 11.4).

    Comme dit en début d’article, sur le site, vous pouvez retrouver une autre vidéo de Mickaël Rood en cliquant sur ce lien : Quels commandements de la Torah les chrétiens devraient-ils observer ?

    A ce sujet, n’hésitez pas à consulter régulièrement le Dossier Spécial sur La fausse doctrine de l’abolition de la Loi (Torah) : http://www.rencontrerdieu.com/plus/dossier-special-la-fausse-doctrine-de-labolition-de-la-loi-torah-devoilee/

    Prière : Que le Seigneur Dieu nous garde dans la vérité, protège nos cœurs des attaques du malin, nous accorde la véritable compréhension des Ecritures, nous aide à grandir dans ses commandements et à nous réjouir de sa délicieuse parole « sept fois épuré » (Psaumes 12.7). Seigneur, élargis nos cœurs toujours plus afin que, comme David, nous puissions encore et encore proclamer : « Je cours dans la voie de tes commandements, Car tu élargis mon cœur. » (Psaumes 119.32), Amen !

    Article de Thomas.

    Source: http://www.rencontrerdieu.com/project/comment-mettre-en-pratique-la-loi-de-dieu-sans-legalisme

    « Morceaux choisis: Psaumes 40:8 (40-9) La parachah Qorah »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :