• Etude sur la fête des Souccot סוכות en l'honneur à l'Eternel YHWH

    Etude sur la fête des Souccot סוכות en l'honneur à l'Eternel YHWH

     Lu sur le Facebook de Franck RODI
     
    Peut être une image de ‎texte qui dit ’‎Etude sur La fête des Souccot סוכות en I'honneur à l'Eternel YHWH Nous sommes tous la Soucca סוכה (Tente) d'Elohim Souccot‎’‎
    Nous sommes tous la Soucca סוכה (Tente) d'Elohim
     
    La fête des Souccot (essentiellement dans sa dimension spirituelle) est encore annoncée comme "fête exclusivement juive" alors qu'elle concerne - comme la fête de Kippour et autres fêtes bibliques - toute l'Humanité !
     
    L'Eternel dit bien que dans chaque Soucca devra habiter pendant 7 jours tout citoyen en Israël (Lev 23:42) et : "Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem Monteront chaque année pour se prosterner devant le Roi, l'Eternel des armées, Et pour célébrer la fête des Souccot" (Zacharie 14:16).
     
    Tout citoyen, tout Adam est lui-même une Soucca, un Réceptacle d'Elohim. Les Souccot concernent donc l'Humanité. L'Homme doit recouvrer sa situation du 7ème jour de la création (avant la faute) d'où les 7 jours dans la Soucca.
     
    LES 4 FRUITS DES ARBRES :
     
    Il est parlé de 4 espèces de fruits des arbres à prendre dès le premier jour des Souccot סוכות .
     
    Le chiffre 4 exprime la 4ème lettre de l'alphabet hébreu "Dalet דלת" soit la "Porte/Delet דלת" de notre Soucca intérieure et spirituelle ou "Porte de l'incarnation". Porte qui doit s'ouvrir sur la Soucca ou la Tente-Ohel d'Elohim. 4 fruits qui doivent donc devenir Un pour franchir la Porte de la Tente/ô El/Elohim.
     
    Ces quatre fruits des arbres (hadar, palmes de dattiers, rameau de l'arbre 'avoth et saules de rivière ou Etrog (cédrat), Hadas (myrte), Loulav (branche de palmier) et Aravah (feuille de saule) symbolisent les fruits mûres et non mûres qu'est l'Arbre-Adam. Soit les traits de caractères de chaque individu :
     
    Ces 4 fruits expriment donc l'Accompli ou sur le chemin de l'Accompli (Sagesse - Connaissance - fruits qui ont du goût et/ou sans odeur mais comestibles) et l'Inaccompli ou par encore Lumière (Méconnaissance - sans goût et sans odeur). 4 fruits qui ne doivent faire qu'Un dans la Soucca de l'Etre, comme l'odeur de l'Encens dans le Temple d'Elohim. Plus qu'Un : "Vous n'êtes qu'Un dans le Messie (soit en Esprit)" dit l'apôtre Paul aux galates. C'est pourquoi les quatre espèces de fruits sont liées ensemble.
     
    Ceci veut aussi dire que notre prochain c'est aussi nous, nous sommes tous liés, interconnectés dans la Création Cosmique puisque tout émane de l'Energie divine Une, et donc Un dans cet océan de Conscience/Esprit. Mais déliés par les divisions qui émanent de l'Ego et de l'Orgueil de l'Homme, soit l'Homme noyé dans le Déluge de son Inconscience.
     
    La "Consommation" des fruits des arbres dans la Torah-Bible veut dire essentiellement que l'Adam est un "Mangeur". Mangeur de paroles divines et de poussières-fruits d'énergies potentiels :
     
    "Tu pourras Manger de tous les arbres (fruits) du jardin .." (Gn 2:16) soit ceux de ton Jardin intérieur de Jouissance et de Connaissance (Eden). Si nous ne nous nourrissons pas spirituellement de tous nos fruits-poussières, c'est le serpent rusé qui s'en charge : "Tu mangeras de la poussière (fructification de l'Adam) tous les jours de la vie" (Gn 3:14).
     
    L'Adam est donc un Mangeur qui doit "Manger les fruits de la connaissance" et donc manger/intégrer ses propres énergies animales (hayot-vies-bêtes de l'âme) ou poussières d'énergies potentielles (poussière-fruit même racine de mot hébreu), car chaque énergie intégrée devient alors de l'Information/Bonne nouvelle/Chair (Bassar בָּשַׂר) :
     
    Donc ceci parle essentiellement de la nourriture spirituelle et de notre Soucca ontologique. C'est très bien de pendre la nourriture dans une Soucca extérieure, mais si l'intérieur n'est pas net, l'extérieur ne peut l'être : "Nettoie d'abord l'intérieur de la coupe (de ta Soucca/Tente pourrait-on dire) afin que l'extérieure soit net" (Matthieu 26)
     
    Nous sommes la Soucca ou la "Tente [d'Elohim]OhEl אֹהֶל". Ce mot prend tout son sens littéral et ontologique dans Genèse 9:21 :
     
    "Tente אֹהֶל Ohel", soit la présence d'Elohim et de son Souffle הֶ [El אֹ(הֶ)ל] dans la Tente de Noah une fois ce dernier accompli : "Il but de son vin (fruit de la vigne et de l'Arbre de connaissance qu'il est) et s'enivra, et il se mit à nu au milieu de sa Tente/OheEl".
     
    Ceci signifie littéralement et ontologiquement" : "Noah fut ivre du vin (fruit, raisin spirituel) de la Connaissance, il était "nu" (arowm/connaissant) au milieu de la Brillance et du Souffle d'Elohim (OhEl/Tente).
     
    Le mot "Tente/Ohel אֹהֶל" vient du mot "'Ahal אָהַל" qui signifie "Brillant". Ici Noah accompli entre dans la présence et la lumière divine, dans la profondeur de son Être-Tente et dans la Soucca d'Elohim.
     
    "Et la parole a été faite chair, et elle a habité au dedans de nous" : l'apôtre Jean dit ici : "Et la Parole a été faite Chair/Bassar, et elle a planté sa Tente au dedans de nous" (Jean 1:14) : "Le Verbe divin fondateur a dressé sa "Tente/OhEl אֹהֶל El/Elohim" au dedans de l'Homme".
     
    Ceci veut dire que le Verbe divin et/ou le Messie fait Chair/Information divine scellée dans les profondeurs de l'Adam a redressé en nous la Voie d'accès (Torah) à la dimension d'Elohim que chaque Être humain est appelé à devenir". Le Messie unit l'âme de l'Homme à l'Esprit Saint, et ce dernier le reconduit vers le But à atteindre, la Cible à atteindre contraire de "Pécher - Manquer la cible, manquer le but".
     
    "Ma Demeure/Mishkan משכן (Tente/Soucca) sera auprès d'eux (ou au dedans d'eux) ; je serai leur Elohim, et ils seront mon peuple" (Ézéchiel 37:27)
     
    Les diverses réceptacles d'Elohim qui expriment l'Adam :
     
    "Je demande à l'Eternel une chose, que je désire ardemment : Je voudrais habiter toute ma vie Dans la Maison (Dans la Bayit בְּ בֵית) de l'Eternel, pour contempler la magnificence de l'Eternel et pour admirer son Temple (Heykal יכָל). Car il me protégera Dans son Temple/Abri/Tente (Dans sa Soucca בְּ סֻכֹּה) au jour du malheur, Il me cachera sous l'abri de sa Tente (Ohel אֹהֶל) ; Il m'élèvera sur un rocher (Roc/Tsuwr צוּר)" (Psaume 27:4,5) :
     
    Dans ces versets nous retrouvons les quatre mots qui désignent le Temple de l'Eternel : "Bayit, Heykal, Soucca, Ohel" soit le Temple/Maison/Soucca/Tente/Ohel qu'est l'Adam.
     
    Le mot "Temple/Heykal יכָל" vient du mot "Yakol יָכֹל" qui signifie : "Vaincre, Pouvoir, l'Emporter ..." ce qui exprime l'accomplissement ou la gloire de l'Homme sur sa Tunique de peau ou son âme animale, sur ses Ténèbres ou sur son Inaccompli ('Ra) :
    "Et la Parole a été faite Chair/Bassar, et elle a planté sa Tente (Ohel - Soucca) au dedans de nous et nous avons contemplé sa Gloire" (Jean 1:4) et : "A celui qui Vaincra..." dira Yeshoua, comme Jacob à "Vaincu avec l'ange" et/ou "avec Elohim" qu'est son véritable Être, et sera appelé Israël.
     
    Le Rocher/Roc/Tsuwr צוּר dans ce verset exprime la "Tête/Rosh ראש", la Ressemblance à Elohim, le but atteint "Resh ראש" que nous trouvons dans le premier mot de la Torah-Bible : "Ber'Reshit בְּ רֵאשִׁ ית Dans le Principe" soit le Retour au Principe de l'Etre primordial.*
     
    "Vous célébrerez chaque année cette fête à l'Eternel, pendant 7 jours. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants. Vous la célébrerez le septième mois. Vous demeurerez pendant sept jours sous des Souccot; tous les indigènes en Israël demeureront sous des tentes, afin que vos descendants sachent que j'ai fait habiter sous des Souccot (matérielles et spirituelles) les enfants d'Israël, après les avoir fait sortir du pays d'Egypte" (Lev 23:42).
     
    Ce chiffre 7 n'est pas un hasard, c'est un chiffre divin, comme dit plus haut, il exprime la condition de l'Adam du 7ème jour de la création (Shabbat) avant l'Exil. Soit la condition d'Etre que nous avons à retrouver à travers une véritable Teshouva (Retour-Conversion - ou Métanoïa en grec) aux racines spirituelles et divines de l'Homme.
     
    Au 7ème jour l'Eternel YHWH se Retire afin de laisser le LIBRE CHOIX à l'Adam (Humanité) de construire son Temple ou sa Soucca ontologiquo-spirituel(le), ou alors de rester revêtu dans sa Tunique de peau (animale - âme).
     
    Ouvrir la Porte/Delet דלת (Dalet-4) et entrer dans sa Soucca exprime la Circoncision de sa Tunique de peau. Chaque changement de peau (ou de voile) est un changement de conscience ou un niveau plus intense de lumière ou d'éveil spirituel.
     
    LA SOUCCA EN PEAU DE LEVIATHAN et LA SOUCCA (Tente) DE DAVID (chancelante) :
     
    "En ce temps-là, je relèverai de sa chute la Maison (Souccat סֻכַּת) de David, J'en réparerai les brèches, j'en redresserai les ruines, Et je la rebâtirai comme aux jours d'autrefois" Amos 9 :11
     
    C'est la tente de David, le Temple d'Elohim qui symbolise le Temple de notre corps fait de cette cuirasse de peau impénétrable mais ici pénétrée et/ou circoncise comme ceci est prophétisé, soit le dernier Voile (Dévoilement) qui empêche l'Homme d'entrer pleinement dans le Saint des saints, dans le Temple de l'Israël spirituel.
     
    C'est pourquoi la Soucca de David sera faite de cette dernière Peau circoncise qui exprime la victoire sur le Satân/Serpent/Leviathan que Yeshoua le Messie fils de David viendra symboliquement écraser (la tête du Nahash-Serpent) ou circoncire (déchiré) sa peau au Golgotha de manière temporelle et intemporelle soit dans tous les temps. Le dernier Voile (du Temple) sera donc déchiré pour qu'à notre tour nous puissions l'accomplir, le circoncire, car nous sommes tous "circonciseurs de nos peaux/âme animales".
     
    Je rappelle que chaque circoncision de peau dans la Torah-Bible bien comprise équivaut à un niveau de connaissance et de conscience réalisé.
     
    Dans le livre de Job il est dit que du Léviathan "jaillissent des flames, des étincelles ardentes..." (Job 41), en effet n'est-il pas le Séraphin/Satân de nos profondeurs soit celui qui brûle l'Homme de l'intérieur ? Le mot Séraphin vient du mot Saraph שָׂרָף Brulant ou Seraphah שְׂרֵפָה Feu, Embrasement.
     
    Conclusion : Nous devons rendre notre Soucca agréable à l'Eternel, produire les fruits de l'Esprit afin de franchir la Porte דלת Delet (דלת Dalet 4) qui s'ouvre sur l'incarnation, sur la Ressemblance à Elohim.*
     
    Bonne fête des Souccot ! Chag Souccot Samê'ach ! En Esprit (dans le Souffle divin), en Vérité, et en famille pour ceux qui le peuvent.
     
    Shalom à tous.
     
     Franck RODI
     
     
     
     
     
     
    « La fête de Souccot (partie 1) - Jean-Marc Thobois
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :