• La Fête des Tabernacles : Jésus-Christ règne sur toute la terre

    La Fête des Tabernacles : Jésus-Christ règne sur toute la terre

    Cette fête reflète le repos symbolisé par le sabbat hebdomadaire (Hébreux 4:1-11) représentatif de la grande moisson de l'humanité qui sera effectuée quand tous les êtres humains apprendront la voie divine.

    La Fête des Tabernacles : Jésus-Christ règne sur toute la terre

     

     

    L’Apôtre Pierre, engendré du Saint-Esprit, le jour de la Pentecôte, résuma, dans son premier sermon, les instructions divines pour l'humanité : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois » (Act. 3:19-21).

    Quels sont ces temps de rafraîchissement et de rétablissement de toutes choses dont Pierre a parlé ?

    L'Éternel a prévu une restauration de l'humanité. La Fête des Tabernacles symbolise ce processus de restauration. Cette dernière débutera au retour du Christ – préfiguré par la Fête des Trompettes – après que Satan aura été mis hors d'état de nuire (état de fait préfiguré par le Jour des Expiations). Ces évènements accomplis, le fondement posé, pourra avoir lieu la restauration de la création dans la paix et l'harmonie, sous la conduite de Dieu.

    La Fête des Tabernacles, qui dure sept jours (Lévitique 23:27, 34), représente le règne millénaire de Jésus-Christ ici-bas, après Son retour (Apocalypse 20:4). On appelle souvent cette période le millenium, mot qui veut dire, tout simplement, mille ans. Cette fête reflète le repos symbolisé par le sabbat hebdomadaire (Hébreux 4:1-11) représentatif de la grande moisson de l'humanité qui sera effectuée quand tous les êtres humains apprendront la voie divine. Les rapports dont l'humanité jouissait avec Dieu au jardin d'Eden seront enfin rétablis (Esaïe 11:9-10).

    Au commencement, quand Dieu créa l'humanité, il était dans Ses intentions qu'elle coopère avec Lui dans le cadre d'une relation d'amour, de paix et d'obéissance à Ses lois. Quand Il acheva Sa création, « Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon » (Genèse 1:31).

    Mais cette époque de paix et d'harmonie prit brusquement fin quand l'homme se laissa séduire par Satan et désobéit à son Créateur (Genèse 3:1-6). Par sa désobéissance, l'humanité s'est désolidarisée de son Créateur (versets 21-24). Et les résultats tragiques ne tardèrent pas à se faire sentir. « L'Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal » (Genèse 6:5).

    Les rapports originels entre Dieu et l'humanité, une fois rompus, ont continué à l' être. Cette relation n'est toujours pas rétablie. « Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et […] ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché… » (Romains 5:12).

    Paul savait que Christ a réparé la brèche créée par la désobéissance de l'homme : « Car, puisque la mort est venue par un homme [Adam], c'est aussi par un homme [Christ] qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15:21-22).

     

    La restauration du monde prophétisée par Ésaïe

    Dieu, par la bouche du prophète Esaïe, nous a révélé certains aspects de Son plan merveilleux pour restaurer les rapports originels de l'homme avec son Créateur. Le livre d'Ésaïe, qui fut rédigé sous l'inspiration divine à une période où Israël subissait un châtiment divin pour sa méchanceté, était en fait très encourageant, car il annonçait un monde meilleur maintenant proche.

    Après avoir lu, dans une synagogue, une prophétie d'Esaïe, Jésus reconnut la sagesse particulière accordée au dit prophète : « Esaïe dit ces choses, lorsqu'il vit sa gloire, et qu'il parla de lui » (Jean 12:41). Esaïe n'a pas seulement prophétisé le ministère terrestre de Jésus ; il a aussi décrit le retour du Fils de l'homme dans toute Sa puissance et toute Sa gloire (Esa. 66:15-16).

    Le règne messianique du Christ s'appuiera sur la loi divine. Comme l'a annoncé Esaïe, « il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l'Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu'elle s'élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s'y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l'Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu'il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l'Eternel » (Ésaïe 2:2-3).

     

    Un monde paisible et prospère

    Christ, après Son retour, rétablira l'harmonie ayant existé à l'origine entre Dieu et toute Sa création. La paix sera la norme. Comme l'a écrit David, « il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi » (Psaumes 119:165). Imaginez comment sera le monde quand toute l'humanité connaîtra la loi divine et la respectera !

    Une telle transformation exige bien plus que le simple savoir. Une métamorphose spirituelle se produira chez les êtres humains. Voici, en effet, ce que le prophète Ézéchiel a annoncé : « Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois » (Ézéchiel 36:26-27).

    L'esprit de Dieu influencera les êtres humains à obéir à leur Créateur, de plein gré et avec empressement. On se souciera plus des intérêts d'autrui que des siens. On mettra en pratique l'exhortation de Paul aux Philippiens : « Ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes » (Phil. 2:3). Au lieu de chercher ses propres intérêts, le but de tout un chacun sera d'aider son prochain. On ne dérobera plus. On respectera les sentiments et la propriété d'autrui. Le monde vivant paisiblement, les nations accompliront une prophétie magnifique : « De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, et l'on n'apprendra plus la guerre » (Esa. 2:4 ; Michée 4:3).

    Pendant cette période de mille ans, Dieu changera même la nature des animaux sauvages, reflétant la paix dans la société des hommes. « La vache et l'ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille. Le nourrisson s'ébattra sur l'antre de la vipère, et l'enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte » (Ésaïe 11:7-9).

     

    Les effets du péché seront éliminés

    Dieu guérira les infirmités physiques. « Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. » (Ésaïe 35:5-6) La guérison spirituelle sera, elle, encore plus spectaculaire. Esaïe a prophétisé que Jésus complétera la guérison qu'Il a commencée pendant Son ministère terrestre : « L'Esprit du Seigneur, l'Eternel, est sur moi, car l'Eternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance ; pour publier une année de grâce de l'Eternel, et un jour de vengeance de notre Dieu ; pour consoler tous les affligés » (Esaïe 61:1- 2 ; Luc 4:18-19). Dieu renversera les effets cumulatifs des péchés de générations d'êtres humains qui ont suivi la voie de Satan.

    La Bible appelle également la Fête des Tabernacles « fête de la moisson » (Exode 23:16). Car elle marque la fin de la récolte annuelle en Israël. Dans ce contexte, Dieu déclare : « Vous vous réjouirez devant l'Eternel, votre Dieu » (Deutéronome 12:12, 18 ; 14:26). Cette fête marque une époque de célébration de l'abondance accordée par l'Éternel.

    Le même thème de moisson abondante se retrouve dans l'accomplissement futur de la fête. Dieu a prophétisé, par la bouche du prophète Ésaïe, que des déserts deviendront fertiles, « des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude ; le mirage se changera en étang et la terre desséchée en sources d'eaux… » (Esa. 35:6- 7).

    À cette époque-là, la terre produira d'abondantes moissons. « Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin, celui qui répand la semence, où le moût ruissellera des montagnes et coulera de toutes les collines » (Amos 9:13).

     

    Pourquoi des tabernacles ?

    Il est question de fête des tabernacles car l'Éternel ordonna aux enfants d'Israël d'habiter temporairement, pendant cette fête, dans des tabernacles ou des cabanes ou des tentes. Le peuple quittait ses maisons et allait loger dans ces demeures temporaires (hébreu soukka – des huttes ou des cabanes faites de branchages) pendant qu'il se réjouissait devant Dieu. Ceci rappelait aux enfants d'Israël leur libération de l'esclavage et le fait qu'ils avaient habité dans des tentes quand Dieu les avait fait sortir d'Égypte (Lévitique 23:34 ; 41-43). A l'opposé des souffrances de l'esclavage, cette fête souligne le repos, la paix et la prospérité, car son observance subvient aux besoins de toute la population, y compris les étrangers, les veuves et les orphelins.

    La Bible souligne qu'à l' instar de ces demeures temporaires, notre vie physique est transitoire. Les écrits de l'Apôtre Paul reflètent ce thème : « Nous savons, en effet, que si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme. Aussi gémissons-nous dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste… » (2 Corinthiens 5:1-2).

    Le 11e chapitre de l'Épître aux Hébreux relate l'exemple de plusieurs serviteurs fidèles de Dieu à travers les siècles. Il est dit d'eux : « C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises ; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre » (verset 13).

    La Fête des Tabernacles sert de rappel annuel aux chrétiens de leur état temporaire et aussi « qu'ils cherchent une patrie » (verset 14). Cette leçon est renforcée quand nous voyageons vers un site de la Fête des Tabernacles où nous logeons dans des habitations temporaires comme des hôtels, des villages de vacances ou des campings. Cette fête nous rappelle que nous sommes mortels et que nous avons besoin d'être transformés avant de pouvoir recevoir la vie éternelle (1 Corinthiens 15:50-54).

    Dans une vision, de la transfiguration, Jésus donna à Pierre, à Jacques et à Jean un avant-goût du Royaume de Dieu. Christ parut glorifié, s'entretenant avec Moïse et Élie. La réaction immédiate de Pierre fut de suggérer qu'ils construisent rapidement trois tabernacles. Apparemment, Pierre pensait qu'il existe un lien étroit entre les tabernacles et notre quête de la vie éternelle dans le Royaume de Dieu (voir Matthieu 17:1-9 et Luc 9:27-36).

     

    Le rôle des saints ressuscités pendant le millennium

    Le jugement, sur les habitants de la terre qui vivront pendant les mille ans représentés par la Fête des Tabernacles (Ésaïe 2:4 ; 51:4-5), débutera et verra Christ « conduire à la gloire beaucoup de fils » (Hébreux 2:10). Ces passages indiquent que ce jugement sera une occasion, pour tous les êtres humains vivant alors, de recevoir le salut. À cette fin, Dieu a alloué mille ans pendant lesquels les saints ressuscités – les prémices de Sa moisson – régneront avec Christ sur terre, en tant que rois et sacrificateurs, pour permettre à beaucoup d'autres individus d'entrer dans le Royaume de Dieu (Apocalypse 5:10 ; 20:6).

    Jésus a promis « A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations » (Apocalypse 2:26). Les personnes que Dieu va ressusciter au moment du retour de Christ vont vivre l'expérience sans précédent de travailler avec Lui pour aider toutes les nations à développer une relation étroite avec leur Créateur. 

    En toile de fond de cette relation extraordinaire, se situent les instructions de la loi divine et le respect des jours saints que nous étudions à présent. Le prophète Zacharie a annoncé que « tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour adorer le roi, l'Eternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles » (Zacharie 14:16). D'autres prophètes décrivent cette époque à venir comme une ère où « la terre sera remplie de la connaissance de l'Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Esa. 11:9 ; Hab. 2:14).

    Nombreux seront ceux qui aideront Jésus-Christ dans ce programme d'éducation universelle prévu pour aider l'humanité à comprendre la voie divine. À propos de cette époque fascinante, Ésaïe déclare : « Ceux qui t'instruisent ne se cacheront plus, mais tes yeux verront ceux qui t'instruisent. Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y ! Car vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche » (Esa. 30:20-21).

    Quel merveilleux appel que celui qui consistera à aider l'humanité à comprendre la voie divine et à être réconciliée à son Créateur ! Quiconque sert en cette capacité sera appelé « réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable » (Esa. 58:12). Dieu appelle un certain nombre d'individus à se détacher de ce monde et à devenir Son peuple choisi, sanctifié et racheté par Lui (2 Corinthiens 6:16-7:1). Ils doivent vivre des vies exemplaires pendant que Dieu les prépare pour leur service pendant le règne millénaire de Jésus-Christ et au-delà. Pierre a écrit : « Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme. Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera » (1 Pierre 2:11-12).

     

    Un dernier conflit

    Dieu, en accomplissant Son plan de salut universel, ne force jamais personne à Lui obéir. Chaque être humain est libre de choisir ce qu'il fera et s'il acceptera ou non le mode de vie divin. Les mille ans écoulés, Dieu permettra à Satan de tester les convictions spirituelles des habitants de la terre. Apocalypse 20:7-10 décrit cette époque. Dieu déliera le diable de sa prison et lui permettra de séduire ceux qui ne sont pas convaincus de la justice parfaite de la voie de Dieu. L'Éternel consumera définitivement ceux qui suivront Satan dans cette rébellion. Cette tentative futile du diable se soldera par un échec. Cette ultime et tragique rébellion contre le Tout-Puissant échouera, et l'influence séduisante et destructrice de Satan sur l'humanité prendra définitivement fin.

    Tout sera dorénavant en place pour le déroulement des événements dépeints par le dernier jour saint. La Fête des Tabernacles préfigure la merveilleuse occasion qu'auront ceux étant encore vivants au retour du Christ, et leurs descendants, de recevoir le salut pendant le millenium. Mais qu'adviendra-t-il des milliards d'individus ayant vécu au fil des siècles et étant morts sans comprendre – et sans même avoir pris connaissance – de la vérité divine et du plan divin ? Et qu'en est-il de ceux qui mourront dans les cataclysmes précédant le retour de Christ ? Comment Dieu leur offrira-t-Il le salut ? Le chapitre suivant élucide pour vous ces questions.

    « La parachah V’zot HaBrakhaUn message à l'occasion de Souccot 5781 !!! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :