• La nécessité d’être né d’en-haut, par Patrick Fontaine

    Merci à Patrick pour cette utile exhortation..

    La nécessité d’être né d’en-haut, par Patrick Fontaine

    C’est une réflexion sur ce que l’on appelle communément « la nouvelle naissance ».

    Quand Jésus s’adresse à Nicodème, il ne dit pas (comme c’est si souvent mentionné dans nos bibles : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu (Jean.3 :5). Mais littéralement il dit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’en-haut, il ne peut voir le royaume de Dieu. C’est fondamentalement différent !

    La nécessité d’être né d’en-haut, par Patrick Fontaine


     

    Je m’explique : Naitre de nouveau c’est en quelque sorte prendre un nouveau départ dans la vie. Quelque chose nous « percute »  et nous prenons une nouvelle direction. Nous pouvons naitre de nouveau en nous faisant percuter par un courant philosophique, politique, religieux ou autre.  Si l’impact est assez fort et qu’il provoque chez nous une repentance (un changement de vision, de mentalité, de valeurs) et une foi (nous croyons que c’est la vérité qu’il vaut la peine de croire), l’impact qui s’est fait à l’intérieur finira par se voir à l’extérieur (dans nos paroles, nos attitudes, notre style de vie, nos intérêts), il y aura une cohérence entre ce que l’on peut voir de nous à l’extérieur et ce qui nous habite.  A force de consécration (se vouer pour la cause, se donner les moyens) nous allons vivre une nouvelle vie et porter du fruit qui correspond à la semence que nous avons reçu lors de l’impact. Nous pourrons même témoigner d’une conversion, il y a un avant et un après.

     

    Je vais illustrer par un témoignage personnel. Pour ma part je suis né de nouveau plusieurs fois ! A quinze ans j’ai été percuté par le mouvement punk, ça m’a fait prendre un nouveau départ, nouvelle personnalité et identité, nouveaux objectifs, nouveaux intérêts, nouvelles expressions, nouvelle mentalité. Quelque part, les choses anciennes étaient passées, les choses étaient devenues nouvelles, pour beaucoup j’étais une nouvelle personne. Je portais du fruit dans ce que je croyais, j’étais zélé. J’aimais la fraternité de mes semblables, ensemble on se soutenait,  on s’encourageait, on s’’entraidait… c’était une nouvelle vie, avec une pleine conviction.

     

    A 20 ans, alors que j’étais au bout du rouleau mais ne voyais aucune solution, j’ai été percuté par le christianisme, et en l’occurrence Jésus, son héros, que l’on me présentait régulièrement. Un jour précis, je me suis repenti sincèrement, j’ai changé de direction de vie, je suis né de nouveau, les fruits ne se sont pas fait attendre, j’étais sincère, zélé, entier c’est ma nature. Mais c’est encore moi qui vivais, avec de nouveaux objectifs, et je me donnais les moyens et j’ai grandi dans la planète église, ça a été une ascension, comme dans le mouvement punk, j’étais reconnu par mes pairs, comme un des leurs et un fonceur. J’ai appris, je ne me suis pas lassé d’apprendre. J’ai progressé, j’avais un plan de carrière sur la planète église, il y avait un avenir, contrairement au punk. Je suis devenu une nouvelle personne. Une partie de ce changement, je ne peux le nier est pure action de Dieu, pure grâce, une autre partie est la conséquence  de consécration, de discipline, d’efforts, et une autre enfin est juste dûe au fait que j’étais né de nouveau, je n’avais donc plus les mêmes centres d’intérêt et par conséquent certaines choses n’étaient plus alimentées.

     

    Chemin faisant, je suis devenu pasteur, conférencier, auteur, j’ai été invité dans de nombreux pays. J’étais dans le service pour Dieu avec un certain fruit.

     

    En mars 2002, gros pépin physique, du coup j’ai rencontré Jésus pour de vrai, j’ai eu son regard sur ma vie, sa vision de la vie et là gros choc, big crise. J’ai été de nouveau percuté. Je suis de nouveau né de nouveau ! Nouvelle personne, nouvelles valeurs, nouvelles priorités, nouvelles compréhensions, des choses nouvelles sont subitement devenues anciennes et de nouvelles nouvelles choses sont apparues. Mais il y a une différence maintenant je ne suis pas « seulement né de nouveau », je suis aussi né d’en haut. Oui, je me suis fait percuter, oui j’ai été amené à la repentance, oui ma foi a été impactée et  ma vie a pris une nouvelle direction mais il y a une grande différence avec mes autres nouvelles naissances, maintenant ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ. J’ai changé de moteur, la carcasse semble la même, quand je regarde dans le miroir c’est toujours moi que je vois, mais à l’intérieur ce n’est plus moi. Quand je regarde derrière moi, je m’aperçois que même s’il y  avait des différences entre le Patrick punk et le Patrick chrétien, c’était la même vie de la chair, certes que le chrétien était moins nuisible pour les autres et pour lui-même que le punk mais ça restait de la vie naturelle.

     

    Quand je suis devenu chrétien, mon moi a changé d’objectif mais il est resté mon moi et c’est lui qui a continué de vivre, mais en mode chrétien. Aujourd’hui ce n’est plus « le » moi qui vis c’est Christ qui vit en moi, c’est Christ qui est venu « tabernacler » en moi. Je l’ai reçu (ou plutôt je l’ai saisi pour moi) et il m’a donné l’autorité de devenir enfant de Dieu (Jn.1 :12).

     

    Je suis une nouvelle création, les choses anciennes sont passées, et je perçois que toutes sont nouvelles.

     

    Ce qui s’est passé à l’intérieur de moi a changé ma vie, et va en croissant quant à la manifestation extérieure, et ce n’est pas fini. C’est une fois né d’en haut que l’on entre dans le royaume de Dieu et qu’on le voit. Tant que l’on n’est pas né d’en Haut, on l’imagine, on l’attend, on l’espère.

     

    Christ est en conquête dans ma vie, je suis comme son Canaan, il abat les géants, renverse les forteresses. Il est en conquête pour avoir toute latitude pour vivre en moi et au travers de moi. Ce qu’il a commencé en moi, il va l’achever.

     

    Tout ça pour dire que la promesse n’est pas pour ceux qui ont répété une prière, qui ont accepté un catéchisme, une doctrine de salut, mais pour ceux qui se sont appropriés Christ qui s’incarne en eux.

     

    Je ne voulais pas surcharger ce billet par une foule de références de verset et de référence au grec, donc c’est volontairement qu’il n’est pas rédigé en mode « étude biblique » mais plutôt en mode « exhortation-témoignage ».

     

    Source: http://www.patrickfontaine.org/la-necessite-detre-ne-den-haut/

    « Anges, serviteurs de Dieu en mission pour les croyants Anges, serviteurs de Dieu en mission pour les croyants Jean-Luc GadreauLa parachah Emor »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :