• Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

    Voici la 2ème partie sur l'étude : "évaluation des 4 systèmes de pensées."

    Cette étude s'appuie principalement  sur un excellent article de Stéphane RONDEAU (site egliseespoir.com) qui est présenté sous forme d’un cours basé sur le livre d’Alfred Kuen « Le labyrinthe du Millénium »,Édition Emmaus, 1997. J’en ai repris le chapitre 10 dont le lien est : http://www.egliseespoir.com/ressources/cours/Millenium10.pdf

    Si cela vous intéresse d’avoir plus de détails sur ces différents systèmes, je vous invite à consulter le site  egliseespoir.com où vous retrouverez l'intégralité du cours. 

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

     J’ai enrichi cet article par de nouveaux paragraphes (Brève présentation des différents systèmes et les critiques recensées sur internet). Merci aux sites gotquestions.com et les autres sites qui ont alimenté mes compléments. L’article sera présenté en 2 parties pour en rendre la lecture plus claire et moins fastidieuse.

    Vous trouverez la 1ere partie de cette étude  à l'adresse: http://discernerlesondushofar.eklablog.com/millenium-evaluation-des-4-systemes-de-pensees-1ere-partie-a105993932

    Le Dispensationalisme

     Brève description de ce système

     

    Le dispensationalisme est une variante du prémillénarisme.

     

     (extrait du site Gotquestions.org)

    Le dispensationalisme est un système théologique qui a deux caractéristiques fondamentales distinctes. (1) Une interprétation littérale cohérente des Ecritures, particulièrement des prophéties bibliques. (2) Une distinction entre Israël et l’Eglise dans le plan de Dieu.

    (1) Les dispensationalistes prétendent que leur principe herméneutique est celui de l’interprétation littérale. « Interprétation littérale » signifie que chaque mot est compris dans le sens qu’il a dans son usage courant. Les symboles, figures de style et de genre sont tous interprétés simplement dans cette méthode et ne sont en aucun cas contraire à l’interprétation littérale. Même le symbolisme et les proverbes figuratifs ont un sens littéral sous-jacent.

    C’est la meilleure manière de considérer les Ecritures pour au moins trois bonnes raisons. Primo, en termes de philosophie, le but même du langage nous porte à l’interpréter littéralement. Le langage a été donné par Dieu dans le but de communiquer avec les hommes. Le deuxième raison est biblique. Toutes les prophéties à propos de Jésus-Christ de l’Ancien Testament ont été accomplies littéralement. La naissance, le ministère, la mort et la résurrection de Jésus se sont produits exactement et littéralement comme l’Ancien Testament l’avait prédit. Il n’y a pas d’accomplissement « non-littéral » de ces prophéties dans le Nouveau Testament. Cela plaide fortement pour la méthode littérale. Si l’interprétation littérale n’est pas utilisée pour l’étude des Ecritures, il n’y a pas de standard objectif pour comprendre la Bible. Tout un chacun pourrait interpréter la Bible selon leur entendement. L’interprétation biblique se dégraderait en un « ce que ce passage me dit… », au lieu d’un « la Bible dit… ». Malheureusement, c’est déjà bien souvent le cas dans ce qui est appelé interprétation biblique aujourd’hui.

    (2) La théologie de la dispensation explique qu’il y a deux peuples de Dieu distincts : Israël et l’Eglise. Les dispensationalistes croient que le salut a toujours été acquis par la foi (en Dieu dans l’Ancien Testament, et spécifiquement en le Fils de Dieu dans le Nouveau). Les dispensationalistes pensent que l’Eglise n’a pas remplacé Israël dans le plan de Dieu et que les promesses vétérotestamentaires faite à Israël n’ont pas été transférées à l’Eglise. Ils croient que les promesses que Dieu a faites à Israël (une terre, une descendance nombreuse et la bénédiction) dans l’Ancien Testament se réaliseront en fin de compte durant le règne de 1000 ans prédit dans Apocalypse 20. Ils croient que, tout comme Dieu concentre son attention sur l’Eglise en ces temps, il portera à nouveau son attention sur Israël à l’avenir (Romains 9-11).

    Se fondant sur ces bases, les dispensationalistes décomposent la Bible en sept dispensations : l’Innocence (Genèse 1:1 – 3:7), la Conscience (Genèse 3:8 – 8:22), la Gouvernance humaine (Genèse 9:1 – 11:32), la Promesse (Genèse 12:1 – Exode 19:25), la Loi (Exode 20:1 – Actes 2:4), la Grâce (Actes 2:4 – Apocalypse 20:3) et le Royaume millénaire (Apocalypse 20:4 – 20:6). Ces dispensations ne sont pas de moyens de salut, mais des interactions différentes de Dieu avec les hommes. Le dispensationalisme en tant que système se fonde sur une interprétation pré-millénariste de la Seconde Venue du Christ et, habituellement, une interprétation pré-tribulationniste de l’Enlèvement.


    http://www.gotquestions.org/Francais/dispensationalisme.html#ixzz2qyv5vDdD

     

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

     

    Complément sur la notion d"l'Enlèvement'

     

    Édouard Irving a introduit l' Enlèvement. Il a enseigné que la grande tribulation devait se produire entre la Résurrection des Justes et l'Enlèvement des Saints et le renversement de Satan, qui devait être suivi par le règne millénaire de Christ.

     

     Il y a différentes versions des doctrines de l'Enlèvement, mais elles essayent toutes d'éviter la tribulation, parce que les gens ne veulent pas changer leur comportement et vivre selon les lois de Dieu.

     

     Les deux enseignants du ravissement avant la tribulation, J.N. Darby et Irving, ont tous deux eu une influence considérable sur le pré millénarisme fondamentaliste actuel. La doctrine d'Irving de l'Enlèvement semble être provenue d'une vision spiritiste de Mlle Marguerite McDonald en mars 1830, qui a parlé dans une transe d'une soi-disant vision de la Venue de Christ. Darby a diffusé la doctrine d'Irving, qui était basée sur les énonciations de Mlle McDonald, et l'a présentée comme une interprétation prophétique générale.  Darby est appelé le père du Dispensationalisme moderne.

     

     L'ENLÈVEMENT PRÉ-TRIBULATIONISTE:

    Cette position déclare que l'Église sera enlevée avant la 70e semaine de Daniel. Elle prédomine surtout dans les pays qui n'ont pas vécu de persécution à grande échelle, tel que les États-Unis. Jésus revient ensuite physiquement à la fin de la 70e semaine de Daniel, pour régner et juger.

     

     L'ENLÈVEMENT MI-TRIBULATIONISTE: 

     L'Église sera épargnée de la seconde moitié de la 70e semaine de Daniel, connue sous le nom de la Grande Tribulation.  Jésus revient ensuite physiquement à la fin de la Grande Tribulation , pour régner et juger.

     

     L'ENLÈVEMENT PRÉ-COLÈRE: 

     Les aspects principaux de cette position sont que l'Enlèvement est distinct de la deuxième venue et que l'Enlèvement aura lieu entre le 6e et le 7e sceau. Jésus reviendra ensuite physiquement à la fin de la 70e semaine de Daniel, pour régner et juger.

     

     LA DEUXIÈME VENUE POST-TRIBULATIONISTE : 

     Dans la plupart des versions post-tribulationistes, l'enlèvement de l'Église et la seconde venue se passent au même moment. Les Post-Tribulationistes ne se considèrent pas Pré-Colère. Jésus-Christ revient pour Ses élus, ils Le rencontrent dans les airs et Il vient tout de suite physiquement sur la terre pour régner et juger.

     

     

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

    Tableau synoptique du cours de l'Histoire (les dispensations sont montrées, mais moins identifiées): version prétribulationniste

    Aspects positifs

     

     *Il est «motivé par la foi dans l’autorité et dans la fiabilité de la parole de Dieu»3.

     

    *Il insiste sur le salut par grâce.

     

    *Un des grands« attraits »du système dispensationaliste, «c’est que c’est un système cohérent qui donne des certitudes sur beaucoup de points qui restent obscurs en dehors du système»4.

     

    *Il réconcilie un accomplissement littéral de certaines prophéties/signes devant se produire avant le Retour du Seigneur avec la notion d’imminence.

     o  Puisque l’Église est enlevée avant les tribulations.

     

     *L’emphase mise sur l’imminence favorise une attente active du retour du Seigneur de même qu’un effort missionnaire;nous devons être prêts.

     

    *Il a l’avantage d’une lecture plus simple d’Apocalypse 20 et de l’ensemble des textes prophétiques.

      

    2 Alfred Kuen, Le labyrinthe du Millénium, Édition Emmaüs,1997,p.155

    3 Alfred Kuen, Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.131

    4 Alfred Kuen, Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.131

      

    Aspects discutables

      

    Les aspects discutables des prémillénaristes s’appliquent en général aux dispensationalistes, mais en plus…

     

    *C’est le système le plus récent. (1830)

     

    *Le Nouveau Testament est interprété à la lumière de l’Ancien Testament. (Problème majeur)

     

    *Il contrevient aux règles de la révélation progressive. (Ombre et réalité)

     

    *La distinction entre Israël et l’Église et leur destinée distincte est un concept imposé par le système et non pas enseigné dans le Nouveau Testament. Pour eux: 

    o Les promesses faites à Israël sont pour Israël et ne sont pas pour l’Église 

    o Les paraboles du royaume et le sermon sur la Montagne ne sont pas pour l’Église,mais sont pour les Juifs seulement. 

    o Les dispensationalistes croient que Jésus est venu offrir un royaume terrestre1 aux Juifs et qu’il aurait offert un royaume spirituel à l’Église suite au rejet du royaume par les Juifs.

     

    *L’interprétation littérale des Écritures n’est ni la méthode utilisée par Jésus et les apôtres, ni la méthode la plus sûre.

     

    *Selon cette position, des gens vont se convertir pendant la grande tribulation et même pendant le millénium. 

    o L’idée que des gens puissent se convertir après le retour de Christ n’a aucun fondement biblique

     

    *«Il y a un pessimisme sous-jacent dans le dispensationalisme qui fait prendre à ses adhérents une attitude très réservée vis-à-vis de tout engagement social et politique.»2

     o «Elle engendre aussi parfois une fuite devant la persécution(…) et (une) fuite devant toute souffrance.»1

      

    1« Dans son traité classique du dispensationalisme,ThingstoCome,J.D.Pentecost affirme

    « qu’il n’est dit nulle part que le règne offert à Israël était autre chose qu’un règne terrestre, au sens propre du terme.»» Cf.:Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaus, 1997,p.146.

      

    Critiques formulées contre ce système

     « Le système poussé à ses extrêmes par certains de ses protagonistes risque aussi de priver les chrétiens du bénéfice d’une grande partie de l’enseignement du Christ, puisque cet enseignement était "destiné au Royaume". Puisque les Juifs ont rejeté le Royaume proposé, les "lois du Royaume", comme la "prière du Royaume" (Notre Père) ne trouveront leur actualité que dans le millénium.

    La notion d’"Eglise-parenthèse" non prévue dans l’A.T. risque de rompre l’unité de la révélation et d’empêcher l’application d’une grande partie de l’A.T. à notre temps. Le retour aux formes de culte de l’ancienne alliance durant le millénium se heurte aussi aux déclarations formelles de Col. 2.17 et Hbr. 7.27; 10.10. La distinction trop tranchée entre Israël et les païens contredit Eph. 2.11-14.

     

    Ces différentes objections expliquent une réticence grandissante contre le dispensationnalisme dans les milieux évangéliques qui se partagent plutôt entre prémillénaristes classiques et amillénaristes.                                                                                                                                                                                         Auteur inconnu

     

     «La plus fréquente objection au dispensationalisme est qu'elle enseigne plusieurs moyens de salut. Ceci arrive quand on considère faussement chaque dispensation comme un moyen d'être sauvé au lieu d'être des arrangements administratifs incluant, parmi d'autres choses, une révélation suffisante pour qu'une personne soit en règle avec Dieu. Le problème vient aussi d'une mauvaise compréhension de l'usage de la loi et de la grâce en tant qu'étiquettes pour 2 des dispensations, comme si cela impliquait 2 moyens de salut différents. Cependant les dispensationalistes ont enseigné et enseignent encore que le salut est toujours par la grâce de Dieu. La base du salut de chaque dispensation est la mort de Christ; l'exigence pour le salut à chaque période est la foi, l'objet de la foi est le vrai Dieu, mais le contenu de la foi change selon les dispensations. Affirmer l'unité du contenu de la foi serait le reniement de la révélation progressive.»

                           - C.C. Ryrie dans Evangelical Dictionary of Theology P.321-322”

     

          Bien que le dispensationalisme  du 19e siècle ait été le premier à enseigner que les Juifs devaient revenir dans leur pays pour accomplir les promesses faites à Abraham, il a aussi  enseigné qu’aucune prophétie de l’Ancien Testament n’est destinée à l’Église ! En d’autres termes, quand la Bible parle d’Israël cela ne concernerait jamais l’Église et lorsqu’elle parle de l’Église cela exclurait Israël.      

        Ce qui a entraîné un grand désintérêt de l’Église des nations pour l’Ancien Testament et l’idée de l’enlèvement avant la grande tribulation, au lieu de l’attendre  à tout moment  avec, en prime, la démobilisation de l’Église face aux évènements de la fin. Cette fâcheuse idée vient  des milieux irvingiens. Introduite par une révélation donnée à une jeune fille dans une vision,[2] elle fut répandue par Darby.[3]

    Pour ma part, je continuerai à lire ma Bible et à écrire comme si Jésus ne revenait pas AVANT la tribulation, mais à tout instant, et je me fortifierai en vue des épreuves et des combats à venir, pour le cas où je devrais les vivre.

    Il faut dire tout de même par ailleurs,  qu’à la suite des discussions avec leurs opposants, les dispensationalistes ont profondément modifié leur système au cours du 20e siècle et un certain nombre de traits caractéristiques du « vieux dispensationalisme » n’est plus accepté par les « modérés », « modifiés » ou « progressistes ».

                    extrait du livre "DEUX BERGERIES,Un seul troupeau" (Josette Keller-Evrard)

     

     L’Amillénarisme

     

    Brève présentation de ce système

     

    L’amillénarisme, est le nom donné à la pensée de ceux qui croient qu’il n’y aura pas de règne du Christ pendant « mille ans » (au sens littéral du mot).Ils croient que Jésus-Christ règne aujourd'hui dans l'Église et que Satan est lié. Par conséquent, ils renient le retour physique de Christ pour régner et juger. On appelle les partisans de cette conviction les amillénaristes.

    Ils ne croient pas à un Millénium terrestre, mais ils croient que le Millénium est spirituel et qu’il s’étend de la première à la seconde venue du Seigneur.

     

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

     

    On peut résumer en 4 points les caractéristiques de l’eschatologie amillénariste1: 

    1.  Le Christ a remporté la victoire décisive sur le péché, la mort et Satan. 

    2.  Le Royaume de Dieu est à la fois présent et futur. 

    3.  Bien que les« derniers jours » soient futurs,nous y sommes déjà. 

    4.  Nous sommes dans le Millénium dont i lest question dans Apocalypse 20.

     

    La position amillénariste affirme les choses suivantes concernant l’avenir2:

     1.  Les« signes des temps » s’appliquent à la fois au temps présent et à l’avenir. 

    2.  Le Retour du Christ sera un événement unique.(Retour et enlèvement) 

    3.  C’est à ce moment-là qu’aura lieu la résurrection générale des croyants et des incroyants. 

    4.  Après cette résurrection, les croyants encore en vie seront transformés. 

    5.  À ce moment-là aussi l’enlèvement de tous les croyants, 

    6.  Suivra immédiatement le jugement dernier. 

    7.  Après le jugement, l’état définitif est introduit (éternité).

     

     

    Contrairement aux prémillénaristes, les amillénaristes croient que l’Apocalypse doit être comprise de manière largement symbolique plutôt que littérale.

     

    Pour les amillénaristes, les mille ans ne représentent pas réellement« 1000 ans»

     

    «Tous les amillénaristes enseignent que l’Église est à présent l’Israël spirituel. »4  

    1 Les 4 points suivants sont tirés de: Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,

    1997,pp.51-52. Citant A. Hoekemain Clouse,1977,pp.177-187.

    2 Les 7 points suivants sont tirés de: Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium ,Édition Emmaüs,

    1997,p.52.Citant A. Hoekemain Clouse,1977,pp.177-187.

    4 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.54 

      

    Aspects positifs

     

     *L’amillénarisme attire l’attention sur le fait que le concept de millénium ne se retrouve que dans l’Apocalypse, un livre rempli de symbole.

     o Lorsqu’il est question du règne messianique dans l’Ancien Testament, il est plutôt question d’un règne éternel.

     

    *Le schéma amillénariste d’un seul retour du Christ est plus simple et il « s’accorde mieux avec l’ensemble des prophéties du Nouveau Testament»2.

     

    *Il définit le royaume comme une réalité présente.

     

    *L’amillénarisme a fait une exégèse sérieuse d’Apocalypse 20, et de l’Apocalypse dans son ensemble.

     

    *Comme les prémillénaristes, les amillénaristes «attendent un retour personnel du Christ qui peut apparaître à tout moment»3.

     o Ils ont en commun la notion d’imminence.( Quoiqu’il y aura des signes.)

      

    *«L’interprétation amillénariste de la Bible permet le mieux d’appliquer l’ensemble de la Révélation, Ancien et Nouveau Testament,à notre temps et de tirer le maximum de profit spirituel de toutes les parties de la Bible.»4

     o Les promesses destinées au millénium sont pour nous maintenant.

     o Au lieu de n’être qu’une espérance pour l’avenir, l’amillénariste voit la réalité présente en Christ.

      

    *Les promesses d’un règne terrestre« éternel »trouvent leur accomplissement sur la nouvelle terre. 

    1 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.155.

    2 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.156.

    3 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.156.

     4 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.156.

     

    Aspects discutables

      

    *La tendance à spiritualiser certains textes est une occasion de chute pour les tenants d’un littéralisme plus strict.

     

    *Le chapitre 20 d’Apocalypse paraît plus naturellement être la suite du chapitre 19.

     

    *«L’une des conséquences de la spiritualisation amillénariste du Royaume est d’établir une connexion trop grande entre le Royaume de Dieu et l’Église.»1

     o Cette conception s’apparente à la conception catholique du Royaume.

     

     *«La distinction des deux sortes derésurrection (…) n’est pas très convaincante.»2

     

    *«En général, les amillénaristes ont tendance à minimiser ou même à éliminer le rôle futur de la nation d’Israël dans le programme d’avenir de Dieu»3 

    o De nos jours, les amillénaristes admettent que Dieu veut qu’Israël national soit regreffé au peuple de Dieu (l’olivier). 

    o Ils s’attendent à une conversion massive des Juifs à la fin de cette dispensation.

     

     *Comme pour le prémillénarisme classique, la notion d’imminence, quoique présente, est moins évidente pour l’amillénarisme. 

    o Il est vrai que Jésus a laissé sous-entendre qu’il y aurait des signes avant son retour. 

    o Seul le schéma dispensationaliste et l’enlèvement avant les tribulations, permettent «de concilier parfaitement le Retour à chaque instant et l’accomplissement de ces signes avant le retour»4. 

    1 S.J.Grenz,The Millenial Maze,Dovners Grove,I.V.P.1992,p.172.Cf.:Alfred Kuen, Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.159.

    2 AlfredKuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.159.

    3 S.J.Grenz,The Millenial Maze,Dovners Grove,I.V.P.1992,p.171.Cf.:Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.159.

    4 Alfred Kuen,Le labyrinthe du Millénium,Édition Emmaüs,1997,p.159.

      

    Critiques formulées contre ce système

     

    Premier point de vue

     " ATTENTION ! DANGER ! Que les croyants prennent garde ! Le courant amillénariste constitue pour eux, aujourd'hui, un grave danger. Si Israël n'a plus aucun avenir, si nous devons le considérer comme définitivement rejeté par Dieu quant à sa destinée et à sa vocation ; si nous devons attribuer à l'Eglise par le jeu d'une exégèse symbolique, les prophéties de l'Ancien Testament concernant le peuple de Dieu; si nous devons renoncer à donner aux termes du texte biblique leur valeur propre; si le Royaume du Messie sur la terre doit être regardé désormais comme une pure conception de l'esprit:

     - alors , le plan de Dieu dans l'histoire aboutirait à un lamentable échec. Et ce ne sont pas les proclamations d'une seigneurie purement spirituelle du Christ, d'un règne purement intérieur ou du seul royaume céleste qui convaincront le monde de la réalité de cette seigneurie;

     - alors, je devrais renoncer à comprendre le sens de l'Ancien Testament et de l'épître aux Romains quant à Israël, et je devrais renoncer à comprendre le sens du Nouveau Testament quant à l'Eglise : son origine, sa vocation et sa destinée. La prière de l'Esprit et de l'Eglise ne signifierait plus rien pour moi, et la Bible qu'il me faudrait interpréter jusqu'à lui faire dire le contraire de ce qu'elle dit, ne serait plus pour moi l'Ecriture pleinement inspirée.

     Mais Dieu soit loué ! La Bible est la Parole de Dieu, et elle est du même coup la vérité. Laissons-nous instruire par elle et que l'Esprit qui nous l'a donnée, nous conduise à travers ses pages, loin de tous les errements théologiques, "dans toute la vérité"

     Professeur André Lamorte, docteur en Théologie et docteur en lettres. Fin de citation. (source site :  jesus-sauve-aujourd-hui)

     

    Autre point de vue

     « Pour être honnête envers les amillénaristes, il est bon de préciser qu’ils ne croient pas, à vrai dire, qu’il n’y ait pas du tout de millénium. Ils ne croient tout simplement pas en en un millénium, au sens littéral du terme, c’est-à-dire à un règne du Christ sur la terre pendant mille ans ; ils croient par contre que le Christ est maintenant assis sur le trône de David et que l’ère actuelle de l’Eglise est déjà le Royaume sur lequel le Christ règne. Il n’y a aucun doute : le Christ est aujourd’hui assis sur un trône, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit de celui que la Bible appelle le trône de David. Il n’y a aucun doute : le Christ règne maintenant, car Il est Dieu. Mais cela ne signifie pas qu’Il règne sur le Royaume du millénium. 

    Afin que Dieu puisse tenir ses promesses à l’égard d’Israël et de Son alliance avec David (2 Samuel 7 : 8-16, 23 : 5 ; Psaume 89 : 3-4), il faut qu’un royaume existe sur cette terre, littéralement et concrètement. Douter de cela, c’est remettre en question le désir même de Dieu et/ou sa capacité à respecter ses engagements, ce qui ouvre alors la porte à une foule d’autres problèmes théologiques. Par exemple, si Dieu manquait à Ses promesses envers Israël, alors qu’Il les avait déclarées Lui-même « éternelles », comment pourrions-nous être sûrs de tout ce qu’Il a promis, y compris les promesses du salut pour les croyants en Jésus-Christ ? La seule solution, est de croire en Sa Parole, et de comprendre que Ses promesses seront littéralement accomplies.

     Voici les précisions bibliques qui confirment qu’un royaume terrestre sera bel et bien établi : 

    1) les pieds du Christ vont réellement toucher le Mont des Oliviers avant l’établissement de Son règne (Zacharie 14 : 4, 9) ; 

    2) pendant son règne, le Messie exécutera Sa justice et Son Jugement sur la terre (Jérémie 23 : 5-8) ; 

    3) le royaume est décrit comme étant sous les cieux (Daniel 7 : 13-14 , 27) ; 

    4) les prophètes avaient annoncé des changements dramatiques sous les cieux (Actes 3 : 21 ; Esaïe 35 : 1-2 , 11 : 6-9, 29 : 18, 65 : 20-22 ; Ezéchiel 47 : 1-12 ; Amos 9 : 11-15) ; 

    5) Enfin, l’ordre chronologique des événements dans l’Apocalypse indiquent l’existence d’un royaume terrestre avant la fin de l’histoire du monde (Apocalypse 20). 

    Le problème de l’amillénarisme, c’ est qu’on utilise une méthode d’interprétation pour les prophéties inaccomplies différente de celle utilisée pour l’Ecriture non prophétique et les prophéties déjà accomplies. L’Ecriture non prophétique et les prophéties accomplies sont interprétées selon le sens littéral ou normal. Mais, les amillénaristes, estiment que les prophéties inaccomplies doivent être interprétées spirituellement ou non littéralement. Les partisans de cette conception amillénariste pensent qu’une lecture « spirituelle » d’une prophétie inaccomplie est la manière la plus normale de lire ces textes. On appelle cela utiliser une double herméneutique. (L’herméneutique étant l’étude des principes d’interprétation). L’amillénariste est convaincu que les prophéties inaccomplies sont en partie, voire en totalité, écrites dans un langage symbolique, figuratif et spirituel. Par conséquent, l’amillénariste attribuera des sens très différents à ces textes de l’Ecriture, au lieu du sens normal et contextuel habituel de ces mots.

     

    Le problème de cette interprétation des prophéties inaccomplies, c’est qu’elle ouvre la porte à un grand éventail d’interprétations possibles. Si vous n’interprétez pas l’Ecriture dans son sens premier et normal, vous obtiendrez une multitude de significations. Et pourtant Dieu, l’auteur ultime de toute l’Ecriture, avait bien un sens précis dans Son esprit lorsqu’Il inspira les auteurs humains pour l’écriture de ces textes. Certes, il peut y avoir de nombreuses applications pour un seul passage de l’Ecriture, mais il n’existe qu’un seul sens, et ce sens est celui que Dieu Lui-même a voulu lui donner. Ainsi, le fait qu’une prophétie se soit accomplie selon les termes précis avec lesquels elle a été préalablement annoncée, est sans nul doute le meilleur des arguments pour comprendre qu’une prophétie inaccomplie s’accomplira selon le même processus. Les prophéties concernant la première venue de Christ se sont toutes accomplies à la lettre. Par conséquent, il faut s’attendre à ce que les prophéties concernant la seconde venue du Christ se réalisent de la même façon : c’est-à-dire à la lettre. Pour toutes ces raisons, une interprétation allégorique des prophéties inaccomplies devrait être rejetée et une interprétation littérale ou normale des prophéties inaccomplies devrait être adoptée. L’amillénarisme ne tient pas debout parce qu’il utilise des herméneutiques non cohérentes entre elles : à savoir, une interprétation des prophéties inaccomplies avec une méthode différente de celle utilisée pour les prophéties déjà accomplies. »

    (lien : http://www.gotquestions.org/Francais/amillenarisme.html#)

     

     

    Pour terminer

     

    Il existe un cinquième point de vue qui sera peu développé dans cet article: Le Prétérisme

     

     Le Prétérisme

     Cette position a plusieurs variantes. Le mouvement prétériste enseigne que toutes les prophéties de la fin des temps se sont accomplis en 70 ap. JC quand les Romains ont attaqués et détruit Jérusalem et Israël.

    Il tient l'Apocalypse  pour une description de ce qui se passait, lors de la composition du livre. Il considère le livre comme émanant de la situation des premiers chrétiens: c'est son grand mérite. L'Empire romain domine la scène. Le prophète a écrit à partir de sa situation et n'a rien d'autre à l'esprit.

    Ce point de vue a le mérite de rendre le livre extrèmement significatif pour les personnes auxquelles il fut écrit. Il a le défaut de rendre l'Apocalypse sans signification pour tous les futurs lecteurs, à l'exception de l'information qu'il communique au sujet de cette première génération. 

    Cette interprétation est loin d'être suffisante, car elle élimine le caractère prophétique de l'ouvrage.

    La version extrémiste de cette position renie le besoin du retour physique de Jésus pour régner et juger car Il est supposément déjà venu et que l'Église est Christ. Cette position est souvent reliée à l'Amillénarisme.

    Pourquoi alors y a-t-il des gens pour défendre le prétérisme ?

    Ci-dessous un point de vue de Bibliquest.org

    "Une première raison est que beaucoup de gens ne veulent pas croire à l'existence même des prophéties. Par un mouvement d'incrédulité, on ne conçoit pas que Dieu ait pu révéler l'avenir à des vrais prophètes, et on affirme, par exemple, que l'Apocalypse n'a pu que se référer à des événements contemporains, c'est-à-dire qu'elle a forcément décrit des persécutions traversées par les chrétiens dans l'empire romain. Même des chrétiens soutiennent ces opinions. 
     Une autre motivation des prétéristes (spécialement des gens qui sont déjà chrétiens, au moins de nom) est de nier le dispensationalisme, et ils font cela en particulier parce qu'ils refusent la venue du Seigneur pour ravir Son église en tant qu'événement pouvant intervenir à chaque instant ; c’est l’attitude du méchant esclave de Matt.24 et des vierges de Matt.25, sans parler de Laodicée (Apoc.3).  Il y a aussi la volonté d’accorder l’église avec le monde pour ne pas avoir des idées qui vont continuellement à contre-courant du monde ; or le dispensationalisme montre trop clairement que cette voie va à la ruine. "

     

    Millenium: évaluation des 4 systèmes de pensées (2 eme partie)

     

     J'espère qu'avec toutes ces informations , le Ruash Ha Kodesh (le St Esprit) nous conduira dans ce Labyrinthe et que nous trouverons la sortie. De toutes façons, le

    Seigneur Yeshoua vous attend à la sortie de ce Labyrinthe... Bonne odyssée... 

     

    Vidéo Calendrier de l'Apocalypse (version Dispensationaliste)

    Commentaire: dans cette vidéo, la nature de la marque de la Bête est très discutable .

     

     

     

    « Exhortations 24/01/2014LE RETOUR DU SEIGNEUR David Wilkerson »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    RASSE Daniel
    Mardi 5 Janvier 2016 à 16:41

    Sachiez que nous y sommes en plein coeur de cette réalisation du 6000 ans, nous sommes en 2016 selon la date chrétienne et selon les écriture nous sommes exactement en l' an de 2976 et non pas en 5776 comme prétends les juifs ? Il est bien évident que personne connaîtra exactement la reconstruction du TEMPLE a JÉRUSALEM soit ce serait probablement entre l'année de 2027 à 2031 que SEUL DIEU le PÈRE décidera par son FILS pour agir pour reconstruction du 3 ieme TEMPLE... On verra la suite de ce qui va se passer..... Secret.

      • Mardi 5 Janvier 2016 à 20:10

        Daniel, 

        je n'ai pas compris votre décompte . Sur quoi vous basez-vous pour avancer qu'on est en l'an 2976?

        Pouvez-vous l'expliciter?

        Shalom

        Caleb

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :