• Nouveau Testament Un livre juif Traduction de David H. STERN

    Le  Nouveau testament  un livre Juif

     

    Nouveau Testament   Un livre juif Traduction de David H. STERN

     

    Je vous présente une traduction du Nouveau testament  que je vous invite à découvrir. Elle apporte une nouvelle compréhension de certains textes.

     

    Elle est l'oeuvre d'un Juif Messianique David H. STERN (Juif qui rend gloire à Yéshoua (Jésus) en tant que Messie d'Israël) à partir des textes grecs originaux.

     

     

    Extrait d'un commentaire de La Maison de la Bible

    "Ce NT permet d'approcher les Juifs d'un point de vue juif messianique, tout en aidant les chrétiens à se rendre mieux compte de ce que peut impliquer l'arrière-plan juif du NT. Les présupposés de la traduction sont clairement indiqués dans l'introduction, si bien que le lecteur sait à quoi il a affaire. La traduction est originale dans le sens où elle intègre des mots employés couramment par les Juifs aujourd'hui encore, ce qui donne une saveur particulière au texte (talmid pour disciple, Adonaï pour Seigneur, Torah pour loi, etc.)...."

    Je reproduis ci-dessous une grande portion de l'introduction de cet ouvrage

    Le Nouveau Testament est un Livre Juif.

    Pourtant, le moment est venu de restaurer la judéité du Nouveau Testament, qui est véritablement un livre écrit des Juifs, qui parle principalement de Juifs et qui s’adresse aux juifs mais aussi aux non-Juifs. II est tout à fait convenable d’adapter un livre Juif afin qu’il soit plus aisément apprécié des non-juifs, mais pas au point de supprimer tout ce qui fait sa judaïté. Le Nouveau Testament  Judéo-Messianique met en évidence cette judéité par son intitulé qui, comme l’expression « Juifs pour Jésus » unit deux idées que certains considèrent incompatibles et qu’ils préfèreraient voir séparées.

    Mais cette séparation n’a pas lieu d’être. En effet, le messie Yéshoua, figure centrale du Nouveau Testament, est né Juif à Bethléem,  de parents Juifs et a grandi parmi les Juifs à Nazareth. Il a prêché aux Juifs de la Galilée, puis il est mort et ressuscité dans la capitale juive, Jérusalem. Il a vécu toute sa vie en Eretz-Israel, la terre que Dieu a donnée au peuple Juif. De plus, Yéshoua est toujours Juif puisqu’il est toujours vivant et les Ecritures ne disent, ni ne suggèrent qu’il a cessé d’être juif.

    Ses douze disciples les plus proches étaient juifs et pendant des années, tous ses disciples étaient eux aussi Juifs, totalisant des « dizaines de milliers » de personnes dans la seule ville de Jérusalem. Le Nouveau Testament a été écrit entièrement par des Juifs (Luc étant vraisemblablement converti au Judaïsme) ; et son message est destiné « en particulier au Juif mais également au païen. » Ce sont des juifs qui ont apporté l’évangile à des non-Juifs, et non l’inverse. Paul, le principal émissaire auprès des païens, a passé sa vie dans l’observance des traditions  juives, comme nous pouvons le constater dans le livre des Actes. En effet, pour les premiers convertis de la Communauté (« Eglise ») Messianique primitive, la question n’était pas de savoir si un Juif pouvait croire en Yéshoua, mais plutôt de se demander si un païen pouvait devenir Chrétien sans avoir à se convertir au Judaïsme. Le sacrifice expiatoire tel qu’il a été vécu par le Messie, et qui consiste à subir le châtiment pour autrui, est enraciné dans le système sacrificiel Juif. Le repas du Seigneur trouve  son origine dans la Pâque juive. L’immersion (baptême) est une tradition juive. Yéshoua a dit  « le salut vient des Juifs » et la nouvelle Alliance, elle-même, a été promise par le prophète juif Jérémie. Le concept même d’un messie est exclusivement juif. Ainsi, le Nouveau Testament sans l’Ancien est aussi invraisemblable que le premier étage d’une maison sans un rez-de-chaussée, et l’ancien Testament  sans le Nouveau serait comme une maison qui demeurerait sans toit.

    De plus, la plupart des enseignements du Nouveau Testament sont incompréhensibles si on les sort du contexte juif. En voici un exemple (un seul entre plusieurs). Yéshoua dit dans le Sermon sur la Montagne  et de manière littérale « si ton œil est mauvais, tout ton corps sera dans l’obscurité ». Qu’appelle-t-on un œil mauvais ? Une personne qui ne connaîtrait pas l’arrière-plan juif pourrait supposer que Yéshoua parlait de jeter des sorts. Cependant, en hébreu, l’expression avoir un( e) ‘ayin ra’ah, un œil mauvais », signifie être  avare ; alors que l’expression « avoir un(e) « ayin tovah, un bon œil, signifie être généreux. Yéshoua encourageait simplement la générosité en opposition avec l’avarice. Cette compréhension du texte s’accorde parfaitement avec le verset précédent et le suivant : "Là où se trouvent tes richesses, là aussi sera ton cœur .. .Vous ne pouvez être l’esclave à la fois de Dieu et de l’argent."

     Mais la meilleure démonstration de la judéité du Nouveau Testament est également la preuve la plus convaincante de sa véracité, à savoir le nombre impressionnant de prophéties du Tanakh qui trouvent leur accomplissement en la personne de Yéshoua de Nazareth (alors que ces prophéties ont été écrites des  siècles avant les évènements du NT). Les probabilités qu’une personne puisse remplir les conditions prophétiques par le seul fait du hasard sont infinitésimales. Certains prétendants à la Messianité, tels que Simon Bar-KoKhva (mort en 135) ou Shabtaï Tzvi (1626-1676), n’en ont accompli que quelques-unes. Yéshoua a accompli chacune des prophéties qu’il devait accomplir à sa première venue ; Yéshoua accomplira le reste des prophéties à son retour en gloire.

    C’est pourquoi le Nouveau Testament Judéo-messianique a pour but de présenter le Nouveau Testament tel qu’on devrait le voir, à savoir un document juif.

    Mais il y a trois domaines très différents dans lesquels le Nouveau Testament Judéo-Messianique peut aider au tikkoun-ha’olam (« la réparation du monde ») : l’antisémitisme chrétien, l’échec du peuple Juif à ne pas recevoir l’Evangile, et la séparation de l’Eglise et du peuple juif.

     

    Antisémitisme Chrétien.

    Premièrement, il est incontestable qu’un courant d’antisémitisme chrétien se nourrit du Nouveau Testament. Pourtant le Nouveau Testament ne contient en lui-même aucun antisémitisme ; mais depuis les premiers jours  de l’Eglise, l’antisémitisme a fait un mauvais usage du nouveau Testament  pour se justifier et pour infiltrer la théologie chrétienne. Les traducteurs du NT, quoiqu’ils ne soient pas antisémites, ont absorbé cette théologie antisémite et ont produit des traductions anti-juives, Quant aux lecteurs de ces traductions, ils acquièrent des attitudes et une pensée qui sont anti-juives et étrangères au Judaïsme. Certains de ces lecteurs deviennent des théologiens qui, à leur tour, raffinent et développent le caractère antisémite de la théologie chrétienne (sans  être pour autant conscients de l’incorporation de cet antisémitisme). D’autres théologiens deviennent même des activistes antisémites qui persécutent les Juifs, pensant qu’en agissant de la sorte, ils servent Dieu. Ce cercle vicieux doit être brisé. C’est l’objectif du Nouveau Testament Judéo-Messianique qui, en ôtant les partis pris théologiques séculiers et en insistant sur sa Judéité, tente d’accomplir cette tâche.

      

    Les inquiétudes juives concernant l’Evangile.

    Deuxièmement,  quoiqu’il y ait plus de 100 000 Juifs Messianiques dans les pays anglophones et des dizaines de  de milliers dans les autres pays du monde, il faut se rendre à l’évidence que la  majeure partie du peuple Juif n’accepte pas Yéshoua en tant que Messie. Les raisons sont nombreuses et elles incluent la persécution chrétienne des Juifs, la vision séculière du monde qui laisse peu de place à Dieu ou à un Messie ou le refus de se détourner du péché.  Mais il existe également un motif majeur : les Juif s ont une mauvaise perception de l‘Evangile car il ne leur semble pas avoir été écrit pour eux. Le Christianisme, dans sa manière de se présenter, a induit une perception négative de l‘évangile. L’aliénation causée par la plupart des traductions du Nouveau Testament  y semble jouer un rôle majeur. A cause d’ornements d’origine pagano-chrétiens et de fondations théologiques anti-juives, un grand nombre de Juifs voient le Nouveau Testament comme un livre païen, concernant un dieu païen. Le Jésus qui y est dépeint semble n’avoir aucun rapport avec la vie juive. Par conséquent, cela devient difficile pour un Juif de faire l‘expérience de Yéshoua le Messie tel qu’il est réellement, à savoir l’ami de n’importe quel Juif qui lui ouvre son cœur. Tandis que le Nouveau Testament  Judéo- Messianique ne peut éliminer toutes les barrières qui se trouvent encore entre les Juifs et la foi dans leur Messie, il tente néanmoins de retirer un grand nombre d’obstacles culturels, linguistiques et théologiques. Le Juif qui lira le Nouveau Testament Judéo- Messianique peut expérimenter Yéshoua le Messie tel que l‘avait promis le Tanakh au peuple Juif, et il pourra constater que le Nouveau Testament a été donné pour les Juifs autant que pour les païens. Il sera confronté au message de la Bible en tant qu’unicité,  les deux testaments étant réunis en tant que vérité, importants et dignes d’acceptation comme une clé pour le salut personnel du Juif et de toute sa nation.

     

     Séparation entre la Communauté Messianique et le Peuple Juif.

    Finalement, au regard du rejet de Yéshoua depuis des siècles par les Juifs et du rejet des Juifs par les Chrétiens, nous constatons que la situation qui  en découle aujourd’hui, et qui est communément accepté est la suivante : le Christianisme est le Christianisme, et le Judaïsme est le Judaïsme, les deux étant inconciliables. Qui plus est, beaucoup de Juifs et de Chrétiens sont parfaitement satisfaits de cet arrangement. Mais ce n’était pas dans la volonté de Dieu qu’il y ait deux peuples de Dieu séparés. Les Chrétiens issus des nations, reconnaissant  qu’ils se se sont joints à Israël, mais qu’ils ne l’ont pas remplacé, et les Juifs Messianiques qui s’identifient pleinement au peuple juif et au Messie juif Yéshoua, doivent œuvrer  ensemble pour réparer le plus grand schisme de l’histoire du monde, à savoir la division entre l’Eglise et le peuple Juif. Le Nouveau Testament Judéo-Messianique doit jouer un rôle dans ce grand projet de réunir les deux entités de façon à ce que l’identité du peuple juif soit préservée dans la Messianique afin que Juifs et chrétiens issus des nations honorent Dieu et son Messie selon le Tanakh et le Nouveau testament.

    « Le jour de la mort de Yeshoua (Jésus)Un signe pour l'Alya?: L'interdiction de la circoncision »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    dorcas.
    Samedi 22 Février 2014 à 13:54
    Shalom shabbat shalom.
    Merci pour cet extrait sur l intro de la NA.

    Vous serez il possible de poster en commentaire si apres un ou deux extrait du texte biblique
    Car je n ai vu nulle part son style dans le texte biblique justement .
    Et puis j hesite sur cette version ou celle de chouraqui .
    Aussi la lecture d une page au moins ( matthieu chapitre 28 les 15 derniers versets par exemple ) de D H Stern m y aiderais bien.
    Autre chose aussi pouvez vous m indiquer ou je pourait ensuite acheter cet article .dans ma ville introuvable :(
    Soyez benis et merci d avance pour cela
    Shalom
    2
    Dimanche 23 Février 2014 à 13:14

    Shalom Dorcas,

    Vous pouvez vous procurer ce Nouveau Testament aux adresses suivantes:

    - Publications EMETH: http://www.emeth-editions.com/auteurs/stern/livrejuif.htm

    - Maison de la Bible: http://www.maisonbible.net/emet8580/nouveau-testament-le-un-livre-juif-traduction-originale-david-h-stern-l-alliance-renouvelee-une-traduction-judeo-messianique

    - CLC: http://www.clcfrance.com/nouveau-testament_ref_EMEN030.html

    - Price MINISTER : http://www.priceminister.com/offer/buy/220227043/le-nouveau-testament-un-livre-juif-une-traduction-judeo-messianique-de-david-h-stern.html

    coût:  30 euros

    Pour avoir une idée du texte, je peux vous scanner plusieurs pages. Pour cela, pouvez-vous me contacter par l'onglet: Contact dans la colonne Rubriques afin que je puisse avoir votre adresse email à laquelle je peux vous envoyer ces documents numérisés.

    Soyez bénie en Yeshoua

    Caleb

     

      • vanessa
        Samedi 27 Février 2016 à 12:45
        J'aimerais avoir les numérisation dont tu parles si tu le veut bien j'en est beaucoup entendu parler et je crois que sa m'aiderais beaucoup merci a toi
    3
    Lundi 24 Février 2014 à 02:27

    Shalom Shavua Tov et merci mon frère Caleb!
    oui je vous envoie mon e-mail dans votre messagerie, pour reçevoir avec plaisir quelques pages de cette bible 

    soyez richement béni

    4
    Silvino
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 00:47

    Je veux déjà vous remercier pour m'avoir envoyé des photos de cet ouvrage, afin que je puisse en avoir un aperçu. Après examen voici ce que j'en conclu.

     

    1. Les manuscrits utilisés pour cette traduction sont, le codex Sinaticus et le codex vaticanus, ceux que Westcott et Hort ont utilisé pour établir le texte grec du nouveau testament, appelé textes de nestle Aland. Ces textes sont utilisé par certains bibles comme, Louis Segond, Darby, Jérusalem, ect. Ce sont les textes Minoritaires. Ce sont les textes Grec du Clerger Catholique. Les Bibles comme, David Martin, Ostervald, Pierre Robert Olivétan, ect. Utilisent les Manuscrits Majoritaires appelé Textus Receptus, appelé ainsi par les frères Elzevir.

     

    2. Le nom "Dieu" n'existé pas au temps de Apôtres, il n'est venu que plus tard, de plus ce nom est la transcription du nom "Zeus", et oui, Dieu veux dire Zeus. Je dit cela parce que le nom le plus important dans la première alliance, était Elohim (sans oublier YHWH). Il est présent depuis le premier verset de la Genèse. Et certains au lieu de mettre Elohim, ont préféré mettre "Dieu". Rien que ce point peut tout changer.

     

    Voilà pour ma conclusion. Je l'ai posté ici afin que tous puisse en profiter et le savoir. Etant responsable de la révision des Écritures Saintes, et sachant l'important de ce travail, et de tout ce que cela implique. Nous ne pouvons négliger une seule chose, un seul iota. Nous voulions connaitre les base de cet ouvrage pour cette raison. Dans notre révision, le nom du Créateur a était mis à l'honneur, ainsi que tout ce qui le concerne.

     

    En vous souhaitant bon courage, et que l'Elohim tout puissant veille sur chacun de vous, qu'il garde tous vos biens-aimés.

     

    L'Eglise qui est dans ma maison vous salue.

     

    Silvino.

    5
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 09:41

    Merci pour toutes ces précisions. Effectivement beaucoup des traductions de la Bible ont été réalisées à partir du Texte minoritaire. C'est le cas de la presque totalité des versions françaises.

    Ce serait intéressant que vous nous informiez  de la sortie de la version sur laquelle vous travaillez, quand elle sera achevée.

    Shalom

    Qu'Adonaï Elohim bénisse votre  maison.

     

    Caleb

      • David
        Samedi 26 Août à 15:14
        Shalom Caleb. Je me permets de t'écrire pour te demander si tu pouvais m'envoyer les quelques scans du livre que tu as envoyé à la personne d'en haut? Merci d'avance. Je te laisse mon email si cela est possible. ismael031292.sci@gmail.com..Je voudrais savoir comment je pourrais me procurer le livre étant donné que je vis pas en Europe.
        Merci de m'aider.
        Que la paix de Dieu sois sur vous.
        Fraternellement en Yeshoua,
        David
    6
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 14:26
    Bien le bonjour à tous.

    J'ai créé un blog d'information à cet effet.

    http://ecritures-saintes.eklablog.com

    Nous rajouterons les informations ici afin que tous puisse en profiter. Tout est gratuit que cela le reste. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

    Qu'Elohim veille sur chacun de vous et sur vos maisons.

    Silvino.
    7
    Samedi 11 Octobre 2014 à 23:39

    Bien le bonjour mon ami. J'aurais voulu savoir, si tu le peux, me dire exactement le verset, Actes 17:29. Dans le nouveau testament de David Stern.

    ---

    "Que si nous sommes de la race d'Elohim, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l'or, de l'argent ou de la pierre, travaillés par l'art et le génie de l'homme".

    ---

    Le mot exact, si il est dans le passage, c'est: divinité.

    Ce mot dans le grec, est un peu difficile à transcrire en français. Nous avons remis le mot Elohim à la place de Dieu, qui dans le grec est Theos, mais celui qui est traduit par divinité, est Theios.

    Theos = Dieu = Elohim

    Theios = Divinité = ??? - ce qui est d'Elohim, l'élevé, ce qu'on adore...

     

    Le changement concernant les noms de YHWH sont pratiquement corrigé. Mais ce mot greco-romain, du paganisme, est pas évident à changer et à remplacer par l'équivalent d'Elohim, à moins d'inventer un nouveau mot. On a du en inventer un déjà qui n'est pas évident en français.

    Voilà pour la demande et l'info. Si toi même tu a un conseil, si tu a eu affaire à ce passage, ou à ce mot, nous sommes à l'écoute.

    Merci.

    8
    Samedi 27 Février 2016 à 12:57

    Vanessa

    si vous souhaitez des extraits de cette traduction, communiquez moi ton e-mail

    Pour cela, pouvez-vous me contacter par l'onglet: Contact dans la colonne Rubriques afin que je puisse avoir votre adresse email à laquelle je peux vous envoyer ces documents numérisés.

    Soyez bénie en Yeshoua

    Caleb

    9
    vanessa
    Samedi 27 Février 2016 à 13:15
    Philippeetvanessa@laposte.net merci
    10
    Pasteurserge
    Jeudi 1er Juin à 08:35
    Shalom
    11
    Pasteurserge
    Jeudi 1er Juin à 08:38
    mbavuserge@gmail.com
    12
    Pasteurserge
    Jeudi 1er Juin à 08:39
    Je souhaite recevoir desextraits de cette version. Shalom!email: mbavuserge@gmail.com
    13
    Pasteurserge
    Jeudi 1er Juin à 08:40
    mbavuserge@gmail.com
    14
    Nguessan Francis
    Vendredi 27 Octobre à 18:38
    Moi je veux savoir le nom que Elohim à donné à son fils à Myriam c est Yeshoua ou yehoshoua
      • Vendredi 27 Octobre à 23:02

        Shalom Francis,

        Il était un temps où je me posais les mêmes questions que toi. Mais maintenant, j'ai compris que cette question est accessoire et que nous avons beaucoup plus à découvrir dans la Parole de notre Elohim que se diviser sur ce sujet  source de discussions vaines.

        Personnellement j'utilise plutôt Yeshua ou Yeshoua mais utiliser Yehoshoua ne me dérange pas.

        Sois béni

         

        Caleb

    15
    Samedi 28 Octobre à 11:15
    Fernando

    YESHOUA, YAHSHOUA, YEHOSHOUA, ou YESHOUA ?

     

    D’autres noms tels que Yahshoua, Yehoshoua, ou Yahoushoua sont présentés comme étant les véritables noms judéens du messie, prétextant que le nom Yeshoua serait une forme erronée. Au risque de nous répéter, et comme la répétition est pédagogique, nous ne nous en priverons point.

     

    Yeshoua signifie YHWH (qu’on abrège par Yah ou Yahou) SHOUA, signifie "Yah ou Yahou sauve". Logiquement, le nom du messie devrait être Yahshoua ou Yahoushoua (Yahushoua). Or, en hébreu, contrairement au français, les noms se composent différemment. En effet, il existe dans la langue hébraïque une nette différence entre le nom et le substantif ou encore entre le nom et sa signification.

     

    Les noms en hébreu sont généralement des formes contractées d’une locution ou d’un groupe de mots. Pour référence, le nom KEPHA (Pierre) et le substantif KEPH (la pierre). Ou encore le nom TSAHAL donné à l’armée israélienne. Tsahal est l’acronyme de Tsva Hagana Lé Israël, qui signifie littéralement "Les Forces de Défense d’Israël".

     

    Appréciez vous-mêmes le système d’abréviation hébraïque? On pourrait citer le nom YISRAËL donné au peuple. Yisraël est la contraction d’un groupe de mots: "le Lutteur d’El". Même le nom YHWH du Créateur s’inscrit dans la même logique. C’est la contraction d’une locution verbale qui signifie: "Celui qui est, qui était et qui vient".

     

    Le nom du messie Yeshoua n’échappe pas à cette règle fondamentale. Il est, lui aussi, la contraction d’une locution verbale. Il va sans dire que les pseudonoms Yahoushoua et Yahshoua seraient erronés. D’autres détracteurs laissent entendre que le vrai nom du messie serait Yehoshoua et non Yeshoua.

     

    Or Yéhoshoua s’écrit en hébreu de la droite vers la gauche yod-hé-vav-shin-ayin (yod-hé-vav, es trois lettres de la racine du nom de l’Elohim). Tandis que le nom Yeshoua s’écrit, lui, en hébreu de la droite vers la gauche yod-shin-vav-ayin.

     

    Notons ici que le Yod de Yeshoua (Yod qui signifie en hébreu "main") est mis pour YHWH. Autrement dit, Yeshoua est la main (la droite) d’Elohim par laquelle il œuvre, agit et sauve. Et cela est en conformité avec les écritures saintes qui présente Yeshoua le messie comme le sauveur de l’humanité. Yeshoua ne signifie-t-il pas "YHWH (Yah/Yahou) sauve"? Yehoshoua signifie plus exactement "YHWH (Yah/Yahou) est le Yah sauveur". Si l’orthographe des noms Yeshoua et Yehoshoua, en français, semble si proche – la différenciation ne tient ici qu’à un "ho" - en hébreu, leur sens diffère de façon très nette. Seul un esprit naïf qui méconnaît les règles fondamentales qui président à la formation des noms en hébreu pourrait accorder du crédit aux pseudonoms Yahushoua, Yahvéshoua ou encore Yahshoua donné au messie. Aussi, bien-aimés, ne vous laissez pas facilement prendre au piège de pseudo-inspirés, seraient-ils juifs ou israéliens !

     

    ----

     

    Et il n’y a de salut en aucun autre ; car de même il n’y a pas d’autre nom sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faille être sauvés.. Et ce nom est YESHOUA.

      • Samedi 28 Octobre à 16:23

        Shalom Fernando

        Merci pour tes précisions.

        caleb

    16
    Samedi 28 Octobre à 20:33
    Fernando

    C'est un plaisir,

    Fernando.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :