• Petit Exposé sur le Shabbat Franck RODI

    Petit Exposé  sur le Shabbat

    Lu sur le Facebook de Franck RODI
     
    Afin d'éviter encore et encore les discutions parfois stériles sur le Shabbat, la Torah, l'Eglise etc.. Un petit exposé clair et court pour nos frères et sœurs chrétiens.
     
    Peu après la mort de Jean, vers les années 98/99 une véritable entreprise de déjudaïsation et de substitution s'est mise en place dans l'Eglise (la Véritable) du Mashiah Yeshoua !
     
    Le problème pour l' Eglise de Yeshoua, l'Eglise ancienne, était de savoir que faire lorsque les païens seront majoritaires dans celle-ci, car tout l'avenir de l'Eglise s'est joué à ce moment là. Les apôtres craignaient de graves conséquences pour l'Eglise, et une véritable déjudaïsation de l'Eglise s'est produite ! Les païens ont prist peu à peu et au fil des années et des décennies le pouvoir.
     Au début (voir Actes 15) l'ordre donné aux païens était simple : "Qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues."
    Il n'était pas question d'annuler, ou de ne pas observer la Torah (ou Tanakh), ou d'être exempt du Shabbat (vendredi soir = début du 7ème jour - Samedi soir fin du 7ème jour) et des sept fêtes de l’Éternel ! Pas une seule fois dans le "NT" il est question de cela.
     
    Je vais vous choquer ! Si Yeshouah, les apôtres et disciples (juifs et non juifs) revenaient à notre époque, ils ne se reconnaîtraient aucunement dans une église, quelque soit l'église, catholique, orthodoxe, protestante, pentecôtiste, évangélique etc.. mais ils se reconnaîtraient certainement dans une synagogue ! Pourquoi ? Parce que le culte synagogale des juifs de l'époque à aujourd'hui est quasi le même que le culte des premières Eglises, celui qu’observaient Yeshoua, les apôtres et disciples (avec partage du pain du Seigneur en +).
    Paul n'a t-il pas dit "Ignorez-vous, frères, car je parle à des gens qui connaissent la TORAH, que la TORAH exerce son pouvoir sur l’homme aussi longtemps qu’il vit ?" (Rom 7).
    Savez vous qu'à l'époque des apôtres il n'y avait pas de librairies chrétiennes ou l'on pouvait se procurer une Bible comme les nôtres (codex). Les disciples juifs et non juifs entraient dans des synagogues afin d'apprendre la Torah (le Tanakh) sur des rouleaux et des parchemins qui coûtaient très cher!
     
    Le culte des premières Eglises comme dans les synagogues, se déroulait en plusieurs temps (la prière du Yotser "Créateur", un ensemble de prières qui rend grâce à l’Éternel Créateur. La Kedousha "la sanctification du nom du Saint-Béni soit-Il" - Lecture de la Torah DEBOUT- Paracha hebdomadaire devant le Séfer Torah, les Haftarot - et ensuite le drash ASSIS etc. (Voir Luc 4:16 à 29 ). La seule chose que l'on ne sait pas trop, c'est sur combien de temps à l'époque de Yeshoua était lue la parasha (Torah) lors de chaque Shabbat, sur une année ou sur trois années.
     
    Le remplacement du Shabbat a commencé avec des traditions non bibliques, avec l'introduction des rites et croyances gnostiques (philosophie, rationalisme, dualisme, dieux et déesses païens etc..) et ces derniers jugeaient les croyants dans l'assemblée de Colosse. Dans colossiens 2:16-17 Paul parle des païens gnostiques et non des juifs et "leurs traditions" et ce passage de Colossiens ne dit pas "c'était l'ombre des choses à venir" (traduction erronée pour les besoins de la cause, l'oeuvre du malin !), mais "c'est l'ombre des choses à venir" ou "ce n’est là que l’ombre des choses à venir".
     
    Un seul mot biblique mal traduit peut changer toute une doctrine ! D’innombrables mots et de phrases bibliques ont été changés tout le long des siècles pour obscurcir la Parole de D.ieu et égarer les lecteurs et enfants de D.ieu ! Déjà que les textes traduits sont en général très faibles, parfois même contraires, ce qui enlève l'essence même d'un verset voir d'un chapitre tout entier!
     
    Pensez vous que Yeshoua aurait été d’accord qu'on mélange ou remplace ou annule les rdv et les ordres de son Père (Shabbat, Fêtes de l’Éternel..) par des traditions humaines et de surcroît païennes ?!
     
    Pourquoi Yeshoua a dit "Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, NI UN JOUR DE SHABBAT " (Matt 24:20).
    Pensez vous que Yeshoua aurait donné cette prophétie (qui s'est accomplie en 70 avec Titus mais aussi qui s'accomplira encore à la fin de la fin des temps sans doute), que la douleur serait terrible le jour d'un shabbat, pensait-il à un autre shabbat (le dimanche) ou alors un shabbat qu'on ne doit plus observer selon les chrétiens ? Si Yeshoua avait dit que dans le futur le shabbat ne sera plus observé, il n'aurait pas donné cette prophétie : "que la fuite n'arrive pas le jour du shabbat".
     
    Etes vous greffé sur l'Olivier franc ? (Israël - Yeshoua) ou êtes vous encore sur l'olivier sauvage ?
     
    J'espère que ce bref passage vous aura éclairé un peu plus.
     
    Que le Seigneur vous bénisse.
     
    Aucune description de photo disponible.
     
     
     
     
     
     
     
     
    « Paracha Bo : "La patience de Dieu a ses limites...?"Paracha Bechala'h : "Le pas de la foi sans retour..." »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Danit
    Samedi 30 Janvier à 20:01

    Très bref etjuste aperçu de l'importance de respecter le shabbat, qui est et demeure le 4ème commandement divin. 

    Je regrette seulement que soit utilisé le mot Eglise... Yeshoua n'a jamais dit à Pierre qu'il se servirait de lui pour fonder une Eglise mais un Royaume ... C'est loin d'être pareil, d'autant que, dans le millénium, l'Eglise n'existe même plus ! 

    Shalom !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :