• Pourquoi les jours des Pains sans levain?

    Alors que je me posais beaucoup de questions sur la pratique de la Fête des Pains sans levain, j'ai découvert cet article qui donne un éclairage particulier sur ce point. Que le Rouah Ha Kodesch (Le St Esprit) nous éclaire...

    Source:  http://merylee.centerblog.net/1047-pourquoi-les-jours-des-pains-sans-levain-

    Pourquoi les jours des Pains sans levain?

    POURQUOI LES JOURS DES PAINS SANS LEVAIN ?

    La Pâque et les Pains sans Levain font un tout. Voici pourquoi.

    La Pâque illustre le sacrifice de Christ qui fut nécessaire pour que nos péchés soient pardonnés et effacés. La Fête des Pains sans Levain n’annonçait pas le sacrifice du Christ. 

     

    Pour quelle raison devrions-nous célébrer la Pâque si ceux qui ont été lavés devaient faire volte-face et retourner se vautrer dans le péché ?

    L’Égypte est un type du péché. Les Jours des Pains sans Levain représentent le peuple de Dieu sortant du péché et le mettant hors de sa vie par l’obéissance à la Loi divine. Ceci est un point vital à comprendre. Réfléchissez ! La Pâque est une Fête qui dure une journée. Dans un sens, elle n’illustre qu’un seul événement. Le pardon des péchés par le sang du Christ. La Fête des Pains sans Levain couvre une période de sept jours. Elle représente une durée plutôt qu’un événement dans le temps. Le Chrétien doit accepter de combattre le péché comme mode de vie. Dieu présenta ceci à Israël avant même qu’Il eût prononcé un seul mot au sujet des ablutions cérémonielles et rituelles et des lois sacrificielles que nous avons mentionnées plus tôt.

    Il n’existe pas de personne honnête qui puisse douter que Dieu ait voulu que ceux qui Le servent célèbrent la Pâque et les Pains sans Levain à perpétuité, en tant qu’institution permanente. Mais POURQUOI Dieu ferait-Il cela ?

    Pourquoi les jours des Pains sans levain?

    Manger des pains sans levain symbolise le rejet du levain — du péché — hors de nos vies. Comment pouvons-nous affirmer cela ? La Bible le dit-elle clairement ? Notons tout d’abord : « Souvenez-vous de ce jour [15e], où vous êtes sortis d’Egypte, de la maison de servitude», (Ex 13 :3). Ce verset prépare le terrain.

    Nous sommes maintenant prêts à comprendre le grand dessein que Dieu avait en tête en ordonnant la célébration de cette Fête. Essayons d’y voir clair : « Pendant sept jours, tu mangeras des pains sans levain ; et le septième jour, il y aura une fête en l’honneur de l’Eternel… Tu diras alors à ton fils : C’est en mémoire de ce que l’Eternel a fait pour moi [tout parent Israélite qui parle à son fils], lorsque je suis sorti d’Egypte. Ce sera pour toi comme un signe sur ta main et comme un SOUVENIR entre tes yeux, afin que la LOI de l’Eternel soit dans ta bouche… Tu observeras cette ordonnance au temps fixé d’année en année », (v. 6, 8-10).

    Ce verset est extraordinaire et très significatif ! Célébrer les Jours des Pains sans Levain veut dire que la Loi de Dieu est activement à l’œuvre dans notre esprit et dans notre cœur. À nouveau, à quoi sert le pardon de Christ pour nos péchés passés si nous continuons à vivre dans le péché ? Il est clair que Dieu Se devait d’instituer cette ordonnance — ce statut — qui est une suite logique du sens et de l’observance de Sa Pâque. Il est absolument vital que vous voyiez et compreniez l’intention de Dieu — Son but — en ce qui concerne cette Fête.

     

    Lorsqu’il est dit que c’est « un signe sur ta main », cela implique une action de notre part. Les mots « entre tes yeux » connotent l’esprit, notre volonté.

    Tous les êtres humains pèchent (Rom 3 :23). Le sang du Christ efface nos « péchés passés », (v.25). Toutefois les gens ne possèdent pas la force nécessaire pour vaincre le péché par eux-mêmes. Ils doivent en être délivrés tout comme Israël l’a été de l’Égypte. Saisissez-vous cela ? Comprenez-vous mieux le sens de cette Fête ?

    Plus tôt, nous avons mentionné I Cor 5 :6-8 lorsque nous parlions de « Christ notre Pâque ». Ce passage du Nouveau Testament est une expansion de celui d’Exode 13. Lisons donc maintenant ce passage dans son entier.

    « C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? Faites disparaître le vieux levain [le levain physique], afin que vous [qui êtes Chrétiens] soyez une pâte nouvelle, puisque vous [qui êtes Chrétiens] êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. CÉLÉBRONS DONC LA FETE, non avec du vieux levain [levain physique], non avec un levain de malice et de méchanceté [levain spirituel], mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. »

    Quoi de plus simple ! Le levain et le péché enflent l’esprit. Le verset 6 condamne le levain. Paul va jusqu’à les avertir à ce sujet lorsqu’il dit, au sujet des péchés qu’ils commettent, « vous êtes enflés d’orgueil », (v.2). Cette phrase introduit en fait les versets 7 et 8.

    Dans le Nouveau Testament, Paul donne l’instruction suivante aux Corinthiens (ex-païens) : « célébrons donc la Fête » immédiatement après leur avoir rappelé que Christ était la Pâque. Certains croient que cela se rapporte seulement au levain spirituel. Mais Paul n’a pas « spiritualisé » le rejet du « pain levé » hors de nos maisons. Il a souligné l’importance de nous débarrasser du « vieux levain (physique) » et de toute forme de levain spirituel, appelé ici « malice et méchanceté ». À nouveau, il a ordonné, « CÉLÉBRONS LA FETE ». Les Chrétiens célèbrent la Fête des Pains sans Levain, physiquement et spirituellement. Pourquoi le christianisme traditionnel ignore-t-il ce passage très clair du Nouveau Testament?

    Le monde — et la nature humaine — ne veulent pas obéir à Dieu. (Rom 8 :7). Plusieurs veulent bien emprunter le nom de Christ — s’appeler Chrétien — mais sans obligation de faire quoique ce soit, (Lc 6 :46).

     

    Enlever le levain.

    Les églises de ce monde nous montrent toujours le Christ mort sur une croix. Des millions de ces idoles dans les églises et les maisons ont fait que cette image est imprégnée de façon indélébile dans l’esprit des gens et tous ceux qui pensent au Christ  le voit comme un « Jésus mort ». Pourtant le Christ est VIVANT dans le troisième ciel, à la droite de Son Père, en tant que notre Souverain Sacrificateur.

    Voyez : « Ainsi, puisque nous avons un grand SOUVERAIN SACRIFICATEUR qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un SOUVERAIN SACRIFICATEUR qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde [pour les péchés que nous avons déjà commis] et de trouver grâce, pour être secourus [pour vaincre les tentations de pécher à l’avenir] dans nos besoins », (Héb 4 :14-16).

    I Jn 3 :4 dit que « le péché est la transgression de la loi ». Ex 13 :9 explique que Dieu veut que Sa Loi soit sur nos lèvres. Il veut que nous vivions en obéissant à Ses commandements, en pratiquant la JUSTICE, (Ps 119 :172). Observer la Pâque sans observer les Pains sans Levain est comme ignorer la nécessité d’obéir à Dieu et de cesser de vivre dans le péché.

    Pratiquement tout le christianisme traditionnel croit que « le Christ l’a fait à notre place » nous enlevant toute obligation d’obéir à Dieu. C’est comme si le sacrifice du Christ nous donnait la liberté de pécher. Et pourtant, c’est le péché qui L’a fait mourir. Faisons-nous une moquerie de ce sacrifice en continuant à pratiquer la chose même qui a causé Sa mort ? Espérons que non !

    Nous pouvons lire dans Exode 13, que les Pains sans Levain sont célébrés en mémoire de ce que l’Éternel a fait, que cette fête est un signe. Ex 31 :12-17 révèle que le Sabbat aussi est un SIGNE — entre Dieu et Son peuple. Les Sabbats annuels comme le Sabbat hebdomadaire sont des jours de repos. Le travail n’est pas permis ces jours-là. Le Chrétien doit s’éloigner du péché, ne pas le commettre. Combien clair, évident et simple est le sens des Jours des Pains sans Levain qui sont des signes nous menant vers Dieu.

    Pour avoir été pasteur de milliers de personnes, je peux affirmer avoir été témoin de nombreuses histoires de gens qui, après que la fête des Pains sans Levain soit commencé, ont trouvé du levain dans leur maison. Ces événements sont une illustration parfaite de la façon dont le péché s’introduit dans nos vies. On le retrouve dans des endroits qu’on imaginerait même pas alors qu’on pensait l’avoir éliminé. Vaincre le péché et s’en débarrasser est le processus de toute une vie.

     

    Un parallèle évident.

    Nous avons vu que l’Égypte était un type du péché. De la même manière, Pharaon et ses armées sont le type parfait de Satan et de ses armées spirituelles de démons. La seule façon possible pour Israël d’échapper à l’esclavage de ceux qui les retenaient prisonniers était une aide, une intervention, surnaturelle. C’est un parallèle parfait de la manière dont les Chrétiens sont retenus captifs du péché par le « dieu de ce siècle », (II Cor 4 :4).

    Israël a dû marcher (physiquement) hors d’Égypte. Cela représente les efforts humains qui commencent le processus de libération du péché. Israël a réussi à s’échapper. Leur captivité était terminée. La liberté les attendait. Dieu était avec eux. Pas surprenant que Nb 33 :3 dise qu’Israël quitta l’Égypte à « main levée ». Israël n’avait rien à craindre aussi longtemps qu’il dépendrait de la protection miraculeuse de Dieu pour le soutenir.

    Mais le parallèle entre Israël quittant l’Égypte et le Chrétien abandonnant le péché renferme encore d’autres leçons. Bien qu’enthousiasmés par le premier élan de liberté, l’aide de Dieu fut nécessaire presqu’immédiatement lorsque Pharaon et ses armées (le diable et ses démons) revinrent à la charge pour les arrêter. Certains Israélites furent si terrifiés qu’ils pensèrent qu’ils mourraient et « crièrent à l’Éternel ». Lisez Ex 14 :10 : « Pharaon approchait. Les enfants d’Israël levèrent les yeux, et voici, les Egyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d’Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l’Eternel ».

    Pourquoi les jours des Pains sans levain?

    Dieu entendit les prières des Israélites effrayés. Voyez les versets 13 et 14 : « Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder … car les Egyptiens … vous ne les verrez plus jamais. L’Eternel combattra pour vous ». Ceci est vrai aussi pour les Chrétiens s’ils confient leurs problèmes à Dieu. Le verset 19 décrit comment Dieu a conduit Israël : « L’ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit et alla derrière eux ; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux ».

    Mais le verset 22 révèle comment une délivrance inattendue et miraculeuse leur a été donnée alors que les circonstances étaient désespérées. : « Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche ». Christ a enseigné à Ses disciples que l’eau était un symbole de l’Esprit (Jn 7 :37-39). Ésaïe 55 :1 ajoute : « Vous tous qui avez soif, venez aux eaux ».

    Dieu a répété à plusieurs reprises qu’Il n’abandonnera pas et n’oubliera pas Ses serviteurs. Par l’Esprit-Saint habitant dans leur cœur converti (Ac 2 :38), ceux-ci sont constamment assurés qu’Il les guidera, les protégera et les délivrera de leur ennemi permanent, le péché. Tout comme le sang de Christ qui couvre nos péchés, les eaux de la mer Rouge ont englouti les armées de l’Égypte. Lorsque Christ efface nos péchés, le résultat est semblable à ce qui s’est produit avec ces armées, nous ne « les voyons plus jamais. »

     

    Comme rappel et conclusion, je vous joins en complément une petite vidéo de Ruth du site Forum messianique.

    Vidéo: Pessa'h Pessach Pessah Passover Pâque Fête des sans levain

    « "Mea Culpa" au sujet du film NoéL'Offrande de la Gerbe Agitée »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :