• Un signe pour l'Alya?: L'interdiction de la circoncision

    Un signe pour l'Alya des juifs?: l'interdiction de la circoncision

    Alya: Ce terme désigne l'acte d'immigration en terre sainte (Eretz Israël, en hébreu) par un Juif.

    Je reproduis un article  intulé Interdiction de la circoncision : le Conseil de l’Europe devient-il le nouveau Nuremberg ? dont le lien est http://www.dreuz.info/2013/10/interdiction-de-la-circoncision-le-conseil-de-leurope-devient-il-le-nouveau-nuremberg/

    Vous pourrez ensuite découvrir un autre article traitant du même sujet paru sur jforum.fr

    http://www.jforum.fr/forum/communaute/article/nettoyage-ethnique-le-conseil-de-l?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20du%2003-10-2013-ordi

     Un signe pour l'Alya?: L'interdiction de la circoncision

    Le conseil de l’Europe vient de voter une nouvelle résolution (certainement pas la dernière) qui qualifie la circoncision des nouveaux nés de « violation de l’intégrité physique des enfants ».

    Cette résolution a été adoptée à une large majorité par le Conseil, principale organisation de défense des droits de l’Homme en Europe.

    L’Assemblée parlementaire s’est déclarée « particulièrement préoccupée » par certaines pratiques qu’elle considère comme mutilantes pour les enfants, citant parmi elles la circoncision pour des motifs religieux. La résolution a été adoptée mardi par 78 votes pour et 13 contre et 15 absentions.

    On se posera une première question : comment 24% des prix Nobel (alors que La population Juive représente à peine 0,2% de la population mondiale) - juifs circoncis – ont-ils pu survivre à ces « mutilations ».

    Mais tout de suite, une autre question brûle : les circoncis philosophes, savants, docteurs, compositeurs, comédiens ; les Albert Einstein, Louis Brandeis, Martin Buber, Sigmund Freud. Les George Gershwin, Gustave Malher, Irving Berlin, Felix Mendelsohn, Franz Kafka ; Les Marx Brothers et tellement d’autres ; le champion olympique Mark Spitz, 6 fois médaille d’or, comment ont-ils fait, avec cette affreuse mutilation ?

    La résolution appelle les Etats membres à lancer un débat dans leur pays sur ces « pratiques mutilantes » et notamment sur celles qui ne sont pas médicalement justifiées – comme la circoncision des bébés. La circoncision n’est pas le seul acte répréhensible, dit le Conseil de l’Europe, qui cite et mélange les mutilations génitales féminines et autres interventions chirurgicales sur les enfants.

    Un signe pour l'Alya: L'interdiction de la circoncision

    « La circoncision des enfants de sexe masculin est une ancienne tradition religieuse pour le judaïsme et l’islam, et courante dans certains milieux chrétiens. Toute comparaison aux mutilations ‘génitales féminines’ est un acte d’ignorance effroyable au mieux, de la diffamation et de la haine antireligieuse au pire » a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

    Les musulmans ne sont pas concernés par cette nouvelle directive, car la circoncision s’accomplit de 5 à 8 ans en Algérie, Maroc, Tunisie; de 9 à 10 ans en Égypte, et de 10 à 15 ans chez les Sénégalais. Ils peuvent tranquillement se multiplier en terre Chrétienne.

    Les technocrates de Strasbourg veulent donc favoriser la croissance de la population musulmane, et en même temps la rendre progressivement – une nouvelle fois – Judenrhein.

    Selon le Zentralinstitut Islam-Archiv-Deutschland, le nombre de musulmans en Europe en 2007 était d’environ 53 millions.

    Ainsi va la dynamique pro-arabe de l’Union Européenne. D’ailleurs Bruxelles, capitale de l’Europe, devient en ce moment la première ville à majorité musulmane – mais chut…

    Un Européen circoncis (en vaut deux)

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour www.Dreuz.info

     

    Je joins un commentaire de Ruth sur son site http://messianique.forumpro.fr/

    pourquoi garder la circoncision des mâles à 8 jours?

    concernant la circoncision, la circoncision des adultes ( juifs) n'est pas exigé pour entrer dans l'Alliance car la circoncision exigée dans la Torah est celle des fils à l'âge de 8 jours.
    Ceux qui n'ont pas été circoncis à l'âge de 8 jours sont exclus de l'Alliance, c'est la Torah qui l'affirme et le seul moyen d'être réconcilé avec Elohim c'est le sacrifice de Yéshoua mort pour leur incirconcision à 8 jours, c'est ce que les Apôtres ont enseigné !

    "Mais bien sûr, une fois réconcilés avec Elohim par le sang de Yéshoua, le peuple d'Elohim ne doit plus profaner l'alliance de la circoncision à 8 jours et doit donc faire circoncire ses fils à l'âge de 8 jours comme Elohim le commande dans Sa Torah et c'est aussi ce que les Apôtres ont enseigné, la circoncision des enfants n'a jamais disparu de l'église primitive, qu'elle soit Juive ou non. Voir les églises d'Ethiopie et les églises d'orient qui pratiquent toujours la circoncision à 8 jours, preuve que la circoncision à 8 jours est restée au sein de certaines assemblées chrétiennes."

    Une réaction du gouvernement israélien

    Voici l'article du Figaro en question

    Circoncision : Israël dénonce le «racisme» du Conseil de l'Europe
    Par Cyrille Louis
    Mis à jour le 04/10/2013 à 18:10 Publié le 04/10/2013 à 16:07
    Israël a condamné une résolution définissant la circoncision des garçons pour motifs religieux, pratiquée dans le judaïsme et l'islam, comme une «violation de l'intégrité physique».

    Le gouvernement israélien n'a pas mâché ses mots pour condamner, vendredi, la résolution adoptée trois jours plus tôt par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Ce texte, qui établit un parallèle entre la circoncision et les mutilations génitales féminines, recommande aux États «de sensibiliser davantage leurs populations aux risques potentiels que peuvent présenter certaines de ces pratiques pour la santé physique et mentale des enfants». Une démarche qui, aux yeux du porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, constitue «une tache morale» et «encourage la haine et les tendances racistes de l'Europe».
    « Toute comparaison de la circoncision à la pratique condamnable et barbare des mutilations génitales féminines est au mieux le signe d'une ignorance consternante.»
    Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor
    Cette controverse intervient un an environ après celle suscitée, en Allemagne, par la décision d'un tribunal de Cologne qui avait mis la circoncision hors la loi, suscitant une levée de boucliers parmi les rabbins orthodoxes ainsi qu'au sein de la classe politique. Le rabbi Goldschmidt avait à l'époque dénoncé «l'une des plus sévères atteintes à la vie juive en Europe depuis l'Holocauste», tandis qu'Angela Merkel avait déclaré: «Je ne veux pas que l'Allemagne soit le seul pays au monde dans lequel les juifs ne peuvent pas pratiquer leurs rites».
    Israël demande le retrait immédiat du texte

    La résolution de l'APCE, basée sur un rapport rédigé par la députée allemande (sociale-démocrate) Marlene Rupprecht, préconise l'ouverture d'un débat public sur les «opérations et interventions sans justification médicale» pratiquées sur des enfants. Elle demande en outre aux États «d'adopter des dispositions juridiques spécifiques pour que certaines interventions et pratiques ne soient pas réalisées avant qu'un enfant soit en âge d'être consulté».
    À l'appui de la résolution, la députée Marlene Rupprecht cite l'avis de plusieurs spécialistes qui attestent des «risques potentiels» de la circoncision «pour la santé physique et mentale des enfants». Le gouvernement israélien, au contraire, se réfère à une étude de l' American Academy of Pediatrics démontrant, selon lui, «les bienfaits de la circoncision néonatale».
    Jugeant le texte «intolérable», le gouvernement israélien en a réclamé vendredi le retrait immédiat. «Toute comparaison de la circoncision à la pratique condamnable et barbare des mutilations génitales féminines est au mieux le signe d'une ignorance consternante, s'insurge le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor. Au pire, c'est de la diffamation et de la haine antireligieuse».

    « Nouveau Testament Un livre juif Traduction de David H. STERNYESHUA (Jésus) et le Shabbat (Sabbat) »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Avril 2016 à 17:47
    Michel Hervé Bertaux

    Les accusations contre le Conseil de l'Europe sont totalement injustifiées :

     

    "L'Assemblée parlementaire est particulièrement préoccupée par une catégorie de violations de l'intégrité physique des enfants, que les partisans de ces pratiques ont tendance à présenter comme bénéfiques pour les enfants eux-mêmes en dépit d'éléments présentant manifestement la preuve du contraire. Cela comprend, entre autres, la mutilation génitale féminine, la circoncision des jeunes garçons pour des raisons religieuses,..."

     

     (http://assembly.coe.int/nw/xml/News/News-View-fr.asp?newsid=4851&lang=1)

     

    La rapporteure de l'assemblée a répondu aux critiques israéliennes qui ont fait écho au leitmotiv des féministes misandres dénoncées par Emma Watson : "La résolution adoptée… n’établit en aucun cas un "parallèle" ou une "comparaison" entre la circoncision et les mutilations génitales féminines." et : "aucun amalgame n’a été fait" ("We did mention different categories of violation of the physical integrity of children, which we, however, very clearly distinguished and did not mix up in any way."), ce qui signifie clairement que les mutilations sexuelles féminines et masculines ont été traitées et condamnées séparément (http://assembly.coe.int/nw/xml/News/News-View-FR.asp?newsid=4692&lang=1&cat=).

     

      • Lundi 18 Avril 2016 à 17:48
        Michel Hervé Bertaux

        Le texte adopté ne fait aucune distinction entre les mineurs concernés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :