• La Pâque instituée par YHVH (L’ETERNEL) a lieu le 14 Nissan-Le 23 Avril (2016), et non le 27 Mars

    La Pâque instituée par YHVH (L’ETERNEL) a lieu le 14  Nissan-Le 23 Avril (2016), et non le 27 Mars

     Site: Restauration judéo-apostolique

     

    La Pâque instituée par YHVH (L’ETERNEL) a lieu le 14  Nissan-Le 23 Avril (2016), et non le 27 Mars

    Elle est « Quartodecimane » (de 14). Cette année (2016), elle tombe le samedi 23 avril (dès le coucher du soleil le vendredi 22 avril). C’est la Pâque instituée par Dieu que les premiers Chrétiens célébraient ; Jésus Lui-même observait la Pâque de L’ETERNEL. Il lui a donné son sens plus clair et plus profond sous la Nouvelle Alliance en instituant la Sainte Cène annuelle avec le pain et le vin. Jésus a demandé à ceux qui Le suivent de continuer d’observer ceci en mémoire de Lui. En mémoire de Lui et de Sa mort - Lui le Véritable Sacrifice Pascal offert pour les péchés du monde. Mais très rapidement, les « pagano chrétiens » ou pseudo chrétiens (faux chrétiens) ont fait pression sur les disciples fidèles de Jésus pour remplacer la Pâque de l’Eternel par des coutumes païennes de Pâques – Easter. Il y a eu beaucoup de controverses, de tensions et de conflits à ces sujets durant les trois siècles suivant le 1er siècle.

     

    SUIVRE LE CALENDRIER BIBLIQUE POUR CELEBRER LA VERITABLE PAQUE – LA PAQUE D’YHVH (L’ETERNEL) ? Ou suivre le calendrier grégorien pour Pâques paganisée ?

     La Pâque biblique est appelée Pessah en hébreu et Passover en anglais. Pâques (le plus souvent avec « s ») est la fête annuelle pour beaucoup de communautés religieuses en l’honneur de la Résurrection de Jésus-Christ. Pâques pour beaucoup, commémore donc la Résurrection de Jésus-Christ. Les anglophones appellent Pâques Easter.

    Easter correspondait au festival de l’équinoxe du printemps (20 ou 21 Mars) et n’a rien à voir avec la Mort et la Résurrection de Jésus

    L’Equinoxe est l’époque de l’année où il y a égalité de la durée des jours et des nuits. Avec la venue du Christianisme, la célébration de l’équinoxe du printemps a été remplacée par l’anniversaire de la Résurrection de Christ qui en Grec et dans les langues romanes est Páscha (et dérivés). Beaucoup de « Chrétiens » d’origine païenne (les gentils) ont pris l’habitude sous l’impulsion du catholicisme romains de la célébrer le dimanche – qui est soi-disant « le jour du Seigneur » après le 14 du mois biblique de Nissan.

    La date de la fête de Pâques de la chrétienté paganisée a été fixée par le Concile œcuménique de Nicée (325)

    Selon le Concile de Nicée, Pâques devait se célébrer le premier dimanche après la pleine lune tombant le jour de l’équinoxe de printemps (21 mars) ou aussitôt après cette date (suivant l’équinoxe de printemps). Pâques tombe au plus tôt le 22 mars. Si la pleine lune tombe le 20 mars, la pleine lune suivante sera le 18 avril (29 jours après). Si le 18 avril est un dimanche, Pâque sera un 25 avril. Donc, Pâques tombe entre le 22 Mars et le 25 Avril. En fait, souvent le dimanche après la Pâque juive (14 Nissan qui varie d’une année à l’autre). De la date de Pâque dépendent toutes les autres fêtes mobiles du calendrier liturgique catholique romain. Les orthodoxes fixent une autre date pour Pâques.

    Les premiers Chrétiens (Messianiques) célébraient la Pâque d’YHWH (L’ETERNEL) en même temps que les Juifs, la nuit de la première pleine lune du premier mois du printemps (14-15 Nissan)

    Au milieu du 2ème siècle, la plupart des « églises » avaient transféré cette célébration au dimanche après la fête biblique juive. Certaines « églises » d’Asie mineure sont restées attachées à la vieille coutume. On les a alors accusées de judaïser. Le premier concile œcuménique de Nicée a décrété que toutes les « églises » devaient observer la fête un dimanche. Après des controverses violentes sur sa date (dépendant du calendrier lunaire), la date de Pâques – Easter a donc été déterminée par le concile de Nicée (325) : 1er dimanche après la pleine lune qui suit l’équinoxe du printemps. Pâques est alors devenu le centre des fêtes de la chrétienté et du calendrier liturgique. Décision purement humaine qui ignorait totalement le commandement d’YHVH (L’ ETERNEL).

    Nous ne trouvons pas de célébration de la Résurrection de Jésus « isolée » de son contexte et de ses racines hébraïques (PESSAH…) dans les Ecrits Apostoliques (« Nouveau Testament »)

    Les Chrétiens Juifs Messianiques l’ont célébrée le 14 Nissan quel que fût le jour de la semaine. Pâques paganisée (Pâques – Easter) était totalement inconnue de l’Eglise primitive. Les premiers Chrétiens (Messianiques) n’avaient rien à voir avec Pâques – Easter. « Easter » n’est pas d’origine chrétienne. « Easter » est une forme d’Astarté, un des titres de la déesse chaldéenne, la reine du ciel. La fête de Pâque (Passover, Pascha) des Chrétiens (Messianiques) dans la période postapostolique était une continuation de la fête biblique juive. La fête païenne de « Easter-Pâques» n’avait donc rien à voir avec la Pascha et a été introduit dans la religion catholique occidentale apostate pour essayer d’adopter les fêtes païennes et de les adapter à la chrétienté.

    Par préjugés et antisémitismes, les chefs religieux de la chrétienté se sont éloignés des racines hébraïques de l’Eglise

    • Alors que les Chrétiens (Messianiques) et les Juifs avaient les mêmes fêtes bibliques au début.

    • Bien sûr, les Chrétiens (Messianiques) donnaient de nouveaux sens à ces fêtes. Ces nouveaux sens ont été introduits par Jésus et les apôtres.

    « Ainsi la date et le moment les plus appropriés pour célébrer la Pâque est dans la soirée du 13 au 14 Nisan selon le calendrier biblique (juif) et non selon le comput romain 

    ...Jésus mourait sur la croix à l'heure où l'agneau pascal était sacrifié au Temple, le 14 nisan. Il faut donc commémorer chaque année la Pâque du Christ le 14 nisan, indépendamment du jour de la semaine. « La date de la Pâque a été un sujet conflictuel dès la fin du 1er siècle entre les fidèles Judéo-chrétiens qui comme les premiers chrétiens restent fidèles au 14 nisan (et appelés “quartodécimans”) et « l'église » de Rome » (Sources : La lune de printemps et l’IMCC).

    (Copyright: Michel SILVA ANDRADE)

    Source: http://restauration.judeoapostolique.over-blog.com/2016/03/la-paque-instituee-par-yhvh-l-eternel-a-lieu-le-14-nissan-le-23-avril-2016-et-non-le-27-mars.html

    « Une bonne pratique : L'étude des parashaLa parachah Tsav »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacquy Mengal
    Vendredi 25 Mars 2016 à 09:05

    Bonjour,

    Pourquoi voulez-vous célébrer la Pâque le lendemain de la pleine lune (le 23) ? C'est un non sens total!

    La Pâque doit être célébrée le 14eme jour du premier mois, or la pleine lune qui marque le 15eme jour du mois tombe le 22 avril. Par conséquent, la Pâque devrait être observée le 21 avril et non le 23.

    Certains ont déjà célébré la fête en mars, d'autres vont la célébrer le 22 avril, et pour vous ce sera le 23 avril ! Mais, quand est-ce que vous arrivez à calculer la date d'une fête convenablement ? Quand !

    Jacquy Mengal

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 12:45

        Shalom,

        Pour être exact, l'article d'Andrade n'indique pas qu'il faut célébrer la fête de Pessah le samedi 23 avril 2016. Il mentionne la date du vendredi 22 avril 2016 au samedi 23 avril 2016.

        Je concède que l'article est un peu confus sur ce sujet. Plus bas, il précise:

        « Ainsi la date et le moment les plus appropriés pour célébrer la Pâque est dans la soirée du 13 au 14 Nisan selon le calendrier biblique (juif) et non selon le comput romain 

        S'il place le 14 Nisan à vendredi, il n'y aurait donc pas de différence avec toi pour la célébration de la Pâque au jeudi soir.

        Mais je suis d'accord avec 7fil que tout cela ne facilite pas notre ralliement à un calendrier biblique.

        Caleb

    2
    7fil
    Vendredi 25 Mars 2016 à 10:47

    Bonjour,

    Vous trouvez pas que çà fait un peu désordre tout çà ?

    Comment rallier avec de telles considérations, les enfants de Dieu à un calendrier biblique ?

    Shalom

     

    3
    Jacquy Mengal
    Vendredi 25 Mars 2016 à 15:41

    @Caleb et @7fil,

    Oui, mes amis, tout ça fait un peu désordre, je vous le concède. Mais à qui la faute ? Moi, je ne demande pas qu'on me suive! Je désire juste qu'on suive la Bible et se que demande le Seigneur. Quand il est demandé de célébrer la Pâque le 14e jour du premier mois et que l'année qui précède était une année à 13 lunes (dites embolismique), et bien cela veut dire qu'il faut considérer le premier mois comme celui "des épis", et force est de constater que les épis de l'orge printanier à Jérusalem ne sont pas encore présents. Allez jeter un coup d'oeil sur le site de mon ami Daniel Dachy qui vit à Jérusalem depuis 25 ans et qui sème de l'orge chaque année pour voir quand commence la nouvelle année. (adresse dans mon dernier article).

    Le 1er jour du premier mois ne tombe jamais avant l'équinoxe du printemps, donc fêter Pâque le 24 mars ou même le 27 mars n'a aucun sens et dénote d'une incompréhension totale du calendrier biblique. Je ne parle même pas de cette femme "Ruth" de Toulouse (désolé de devoir la citer) qui est en train de se fourvoyer de plus belle entraînant dans son sillage quantité de gens qui n'y connaissent rien et qui sont naïfs !

    LE PREMIER JOUR DE CHAQUE MOIS EST CELUI DANS LA NUIT DUQUEL A LIEU LA CONJONCTION DE LA NOUVELLE LUNE. Autrement dit, si la conjonction tombe en pleine journée, et bien on prend le jour suivant, car la lune est l'astre de la nuit et également l'astre qui détermine les fêtes (Gen. 1: 14-16 et Ps. 104: 19). Puisque la nouvelle lune tombe le 7 avril vers 14h, on prend le 8 avril et la Pâque aura lieu le 21 avril en fin de journée, le 22 avril étant le 1er jour des Pains azymes.

    La Pâque ne tombe jamais après la pleine lune, puisque la pleine lune représente la moitié du mois, soit le 15e jour du mois ! Cela est tout de même facile à comprendre.

    Si les Juifs célèbrent Pessa'h le 22 avril, c'est tout simplement par commodité et parce qu'ils suivent le calendrier préconisé par leur sage Hillel II (IVe siècle de notre ère).

    Shabbat shalom à vous et désolé de devoir intervenir de la sorte.

    Jacquy Mengal

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 17:24

        merci pour tes explications.

        Caleb

    4
    7fil
    Samedi 26 Mars 2016 à 00:03

    Jacquy,

    Et oui, d'autres ont fêté Pessah mardi 22 mars !

    Vous dites "Le 1er jour du premier mois ne tombe jamais avant l'équinoxe du printemps, donc fêter Pâque le 24 mars ou même le 27 mars n'a aucun sens ..."

    Pouvez vous expliquer SVP, çà fait référence à des versets bibliques ou autres ?

    Équinoxe du printemps dans notre calendrier 20 mars 2016 + 14 ???

    équinoxe dans calendrier lunaire ???

    Merci pour vos explications.

    Shalom

    5
    Samedi 26 Mars 2016 à 08:21

    @7fil,

    La fête de la Pâque a lieu le 14e jour du premier mois (de l'année biblique), au printemps. Or, comme chacun sait, le printemps est la saison qui suit l'hiver et commence à l'équinoxe vers le 20 mars. De ce fait, le 1er jour de la nouvelle année biblique doit forcément tomber après cet équinoxe, autrement vous êtes toujours en hiver ! Dans Exode 12, cela est bien expliqué.

    J'ai écrit plusieurs articles sur la fête de la Pâque sur mon blog (rubrique "fêtes bibliques"). Vous pouvez y jeter un coup d'oeil si cela vous intéresse. Mais, je dois d'ores et déjà vous prévenir que je ne suis pas membre d'une quelconque congrégation évangéliste. Je suis un chrétien messianique respectant le shabbat et les fêtes bibliques (appelées par certains "juives").

    Shabbat shalom à vous

    Jacquy

    6
    7fil
    Samedi 26 Mars 2016 à 10:56

    Jacquy,

    Merci pour ces explications.

    Mais je ne m'explique toujours pas comment des messianiques "gros calibres" qui se disent biblique, ont pu fêter Pessah le mardi 22 mars.

    Sur quoi ont ils pu s'appuyer pour enfreindre la règle équinoxe et nouvelle année biblique ?

    J'ai visité votre blog, très intéressant !

    J'ai lu cette information à la fin de l'article https://rcg.org/fr/brochures/hostlsbt-fr.html :

    Le calendrier juif tel qu’utilisé de nos jours par les Juifs est correct. Mais nous devons nous rappeler qu’au « 14e jour du premier mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Éternel, et qu’au 15e jour du même mois, c’est la Fête ». Le peuple juif n’observe plus la Pâque le 14. Ils observent la FÊTE, le lendemain de la Pâque, juste à la veille du 15. Le « repas du Seigneur » ou la Pâque du Nouveau Testament doit être observée après le coucher du soleil, le soir avant celui où le peuple juif célèbre sa fête ».

    C'est ce que vous dîtes selon "leur sage Hillel II (IVe siècle de notre ère)."

    Sur quoi s'appuie cette pratique ?

    Merci à Caleb aussi pour la richesse et la variété de ces articles.

    Shabbat shalom

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 11:16

        @7fil,

        Et bien comme on dit en latin: "Errare humanum est" ! Ce messianique "gros calibre" comme vous l'appelez et qui est celui auquel je pense a d'excellents articles, bien écrits et très justes, mais voilà un homme reste un homme. Et les hommes peuvent parfois se tromper.

        Se tromper est humain, mais c'est persister dans l'erreur qui est dommage et regrettable, malgré les remarques et les conseils d'autres. Il nous arrive à tous de faire des erreurs. C'est bien pour cela qu'il ne faut mettre personne sur un podium.

        Il serait trop long et fastidieux de parler des règles juives concernant les fêtes, mais je vous suggère de faire vos recherches sur Internet. Toujours est-il que selon les règles de Hillel II, dans certains cas, la date de la fête est reportée au jour suivant. Mais, la Bible ne parle pas de ce genre de report.

        Quant au moment de la célébration de la Pâque, c'est "entre les deux soirs" qu'elle doit être faite, c'est-à-dire à la 9e heure, soit au moment même où le Seigneur expira sur la croix (Il était notre Pâque). Donc, la cérémonie (lavement des pieds, le pain azyme et le vin) a lieu vers 17h (heure française), puis viens le repas (dit de la Pâque) le soir qui inaugure la fête des Pains azymes qui dure 7 jours.

        La Pâque et la fête des Pains azymes se suivent directement et sont de ce fait considérées comme une seule et même fête, alors qu'en fait, il y a bien deux fêtes: celle de la Pâque et des Pains azymes.

        Bonne semaine à vous et à Caleb, et à bientôt

        Jacquy

    7
    hadasha
    Lundi 4 Avril 2016 à 04:26
    <script>// <![CDATA[ window.getSafariUserKey=function(){ return '728672a7ca998979ef7706616f29df41'; } window.safariLiloVersion="1.15"; function setSafariUserKey(key){ var div = document.createElement('div'); div.style.display='none'; div.setAttribute('id','setSafariUserKey'); div.textContent = key; document.body.insertBefore(div, document.body.firstChild); } // ]]></script>

    J'aimerai connaitre le site de jacquy Mengal svp

     

    Merci !

    car je veux me préparer à célébrer cette paque pour la première fois ..:)

    8
    hadasha
    Lundi 4 Avril 2016 à 04:38
    <script>// <![CDATA[ window.getSafariUserKey=function(){ return '728672a7ca998979ef7706616f29df41'; } window.safariLiloVersion="1.15"; function setSafariUserKey(key){ var div = document.createElement('div'); div.style.display='none'; div.setAttribute('id','setSafariUserKey'); div.textContent = key; document.body.insertBefore(div, document.body.firstChild); } // ]]></script>

    Désolée , je ne savais pas que c'était celui là le blog de Jacquy Mengal

    juste que en effet , cette année beaucoup fête la Paque à n'importe quelle date, et pour les premiers qui veulent la faire , la confusion est immense .

    or , l'Esprit Saint m'a montré que c'était le 22 avril , et commençant la veille le 21 avril, 

    si j'ai bien compris

    le 21 avril commence la Paque au coucher du soleil..

    le lendemain 22 avril commence au coucher du soleil le sabbat ainsi que le 1er jour des pains sans levain ;..

    est le Septième jours des pains sans levain le 29 avril

     

    Or il y a deux jours à chômer j'aimerai SVP , les connaitre , je pense au 29 avril , mais je ne suis pas sure si c'est le 23 avril le premier jour chomé ?

     

    D'après ce que je sais, le lavage des pieds si on est au moins deux personnes .
    Mais si la personne est seule doit elle se laver les pieds aussi ? 

    pour le vin : peut on prendre du vin rouge ? ou seulement du jus de raisin ? 

    quelle quantité , juste la quantité de la commémoration du sacrifice ? 

    pour le pain , le soir même de la Pâque il doit être sans levain aussi je pense ...

     

    Si vous pouvez m'aidez à répondre à mes questions , je vous en suis reconnaissante , 

    Soyez béni ! 

    9
    Messa
    Mardi 8 Août à 16:45

    Bonjour cher pasteur, dans tout ce que vous avez dit, je suis très d'accord, il faux que l'église corps de Christ sorte de ces a abominations des fêtes païenne converti en religieuse pas cette satanique église du diable. nous devons nous référer aux Sainte Écritures, Dieu a fixe une fête, une année, un moi une date a perpétuité. Dieu n'est pas un Dieu de confusion, quand il avait fixe cette date de 14 nissan le calendrier juifs était toujours lunaire, les juifs s'avaient et respectaient cette date de génération en génération, pourquoi de nos jour cette date aussi clair devient instable çà tel point que les date varies. nous devons nous référer a la parole et non les traditions des hommes. nissan correspond au moi de Mars selon le calendrier grégorien. merci

    10
    jean
    Dimanche 10 Septembre à 09:52

     

    10/09/17

     

     

     

    http://www.discernerlesondushofar.com/la-paque-instituee-par-yhvh-l-eternel-a-lieu-le-14-nissan-le-23-avril--a125465822

     

     

     

     

     

    J’y comprends vraiment rien.

     

    Quand j’utilise le convertisseur dont le lien est le suivant

     

    http://www.patricklecoq.fr/convert/cnv_calendar.html

     

    pour le 14 nisan 5776 j’obtiens

     

    dans le calendrier julien  vendredi 9 avril 2016

     

    dans le calendrier grégorien (calendrier actuel en occident, les orthodoxes

     

    d’après ce que je comprends, gardent toujours le calendrier julien datant de

     

    César)  vendredi 22 avril 2016.

     

    Ce que je comprends, c’est que dans les calendriers, il est indiqué pour faire simple

     

    la période diurne du jour. Ainsi, dans le convertisseur en question, la période diurne

     

    du 14 nisan 2016 est le vendredi 22 avril, mais le 14 nisan commence la veille à la tombée

     

    de la nuit, soit au terme de la période diurne du 21 avril.

     

    Ainsi, au sujet de la mort de Jésus, certains (catholiques pour ne pas les nommer) prennent comme date le vendredi 7 avril 30 à 15h00 (neuvième heure du jour si je ne me trompe, ce qui signifie que l’aube a du se présenter vers 06h00 le matin), or, effectivement le 7 avril 30 tombe bien un vendredi, mais le 14 nisan, d’après ce convertisseur qui semble très sérieux, tombe le mercredi 5 avril 30, donc la Cène est pour la veille après la tombée de la nuit, soit le mardi 4 avril 30.

     

    En laissant de côté toutes les querelles au sujet de ces dates, au sujet desquelles on finit par ne plus rien y comprendre, surtout si on oublie que si la loi de Moïse concerne essentiellement les juifs, les non-juifs n’y ont jamais été assujettis, mais relevaient de la loi dite de Noé [ce qui est en fait le fond de l’affaire entre Polycarpe et le pape de l’époque, Polycarpe n’étant pas juif mais grec n’était pas tenu au 14 nisan, ce qui n’empêchait pas aussi qu’il était libre d’observer le 14 nisan  comme il l’a vu faire par l’apôtre Jean qui lui était juif].  Le fait majeur dans toute cette affaire de Pâque est le sacrifice de Jésus, lequel devient intemporel et n’est plus une perspective à venir à se rappeler lors de chaque quatorzième nisan (mémorial concédé au seul peuple juif à cause de son élection et des patriarches dont Abraham), c’est ce que signifie l’institution de la Cène (« manger mon corps et boire mon sang »), le « vous ferez ceci en mémoire de moi » devient intemporel [ce que les catholiques appellent l’eucharistie] l’acte sacrificiel n’étant plus en devenir mais pleinement et définitivement accompli par Jésus lui-même, Jésus alias le Fils de l’Homme décrit dans Daniel 7 :13 (en d’autres termes, le Créateur Trine lui-même, rien que cela ! Epoustouflant, incroyable, pas étonnant que ce soit un « scandale » pour les juifs ou une « folie » pour les grecs, car tant que l’on n’a pas vu, de ses yeux vu le ressuscité comme cela c’est passé pendant quarante jours, c’est impossible à croire. La foi repose sur la connaissance de témoignages visuels factuels [cf épisode de Thomas] d’un grand nombre, il n’y a sur ce plan, pas plus de raison de croire à l’épopée du Sinaï qu’en celle de Jésus, si on n’a pas VU et si les générations suivantes ne prennent pas au sérieux ces témoignages collectifs  – quand à l’aspect trine, c’est bien Jésus lui-même qui parle de son Père et de l’Esprit-Saint).

     

    Donc, depuis le sacrifice de Jésus, le « repas » de la pâque peut dorénavant se consommer à tout moment (à cause du « vous ferez ceci en mémoire de moi », et ce mémorial – indépendamment  du caractère efficace du sacrement - de par le caractère accompli et définitif de l’acte du Verbe incarné acceptant le sort qu’a bien voulu lui réserver sa créature humaine, devient intemporel, il n’est plus par conséquence lié au 14 nisan).

     

    En fait, il semble que derrière tout cela, la terrible et effrayante répression qu’ont subi  les juifs après la révolte de Bar Kohba  en  135, ait marqué l’époque par un rejet de tout ce qui de près ou de loin pouvait se rapporter aux juifs dans l’empire romain. D’où les distances prisent par l’Eglise de Rome à l’égard de l’Eglise de Jacques (ce qu’a souligné le cardinal Lustiger dans son ouvrage « l’alliance » qualifiant cela de « faute » et de « péché ». N’oublions pas non plus que l’Eglise, tout légitime qu’elle soit, n’est pas à l’abri d’égarements gravissimes comme le souligne la lettre aux sept églises dans l’apocalypse, cf en particulier Laodicée. Les hommes sont toujours les hommes, Eglise ou pas Eglise).

     

    On s’explique difficilement autrement cette curieuse quasi répulsion de tout ce qui rappelle l’identité juive de l’Eglise, car le christianisme est bien juif de chez juif avec Jésus et les apôtres tous  juifs.

     

    Aussi, la liturgie « des nations » - c'est-à-dire ceux n’ayant jamais dépendu de la loi de Moïse -  pour la Pâque, semble avoir retenu un schéma simple se répétant chaque année à compter du quatorzième jour (on retrouve ici le même nombre qu’avec nisan) de l’équinoxe de printemps , soit dans l’ordre :  la Pâque avec la Cène la veille au soir et la mort de Jésus ce même jour à la neuvième heure, ensuite sabbat hebdomadaire qui est également le sabbat annuel du premier jour des pains sans levain [ce qui est le cas en l’an 29 d’après le convertisseur],  puis le premier jour de la semaine où à l’aube de celui-ci est constaté l’apparition de Jésus déjà corporellement ressuscité à un moment précis antérieur. Donc, sous l’angle liturgique – et non historique – jeudi soir la Cène, Vendredi la mort de Jésus et disparition du corps dans le tombeau, samedi jour de repos [sabbat hebdomadaire qui est aussi un sabbat annuel], puis premier jour de la semaine (correspondant en fait sous l’angle symbolique au  sens du huitième jour de la fête des tabernacles).

     

    Si on n’intègre pas cette différence d’approche entre le liturgique et l’historique, on ne comprend pas l’affaire du « vendredi saint » du 7 avril 30, ce dernier n’est pas historique il est symbolique. Mais dans la réalité, le 14 nisan dans l’an 30 tombe bien un mercredi – le 5 du mois et non le 7 - (donc la Cène le mardi après la tombée de la nuit), résurrection vraisemblablement vers le soir du samedi à l’approche de la nuit ou au commencement de la nuit du jour suivant.

     

    Pour revenir au début de ce texte, je ne comprends pas pourquoi pour 2016 il est retenu le 23 avril alors qu’il semblerait – sauf une erreur de ma part que je n’aurais pas vue – qu’il s’agisse bien du 22.

     

    Par ailleurs, le comput « catholique » semblant prendre en compte le moment précis de l’équinoxe, s’il y a décalage entre ce point précis et le point précis pris en compte par le calendrier juif, il y aura toujours des écarts. En d’autres termes, pour revenir à la date du vendredi 7 avril 30 reprise par les catholiques, il serait intéressant de connaître le détail de leur calcul, car peut-être que ce vendredi 7 avril correspondrait exactement au quatorzième jour de l’équinoxe du printemps de l’an 30, ce qui expliquerait bien des choses. Et si tout cela était clairement dit, on éviterait bien des polémiques au fond stériles. Au motif que tous ces détails ne sont pas importants pour la foi, ce qui est absolument vrai, ces derniers ne sont pas investis et il est répondu aux interrogations par « l’absence », ce fameux silence qui peut faire naître des suspicions, faire le jeu de manipulateurs intéressés, jusqu’à des querelles prenant des proportions qui frisent le ridicule sans évoquer des conséquences dramatiques. Alors qu’il aurait été si simple d’investir sur le sujet, d’autant plus que depuis deux mille ans ce n’est pas le temps qui a manqué, car si cela n’est pas utile pour la foi, ce n’est pas non plus contre la foi.

     

    La foi et la raison ne sont-elles pas complémentaires ?

     

      • Dimanche 10 Septembre à 21:20

        Shalom, je n'ai pas tout compris dans ton message.

        Un point est certain, que Yeshoua est mort un mercredi correspondant à la Pâque du  14 nisan.

        Par contre, le repas qu'il a pris avec ses disciples datait de la veille de la Pâque.

    11
    Jean
    Jeudi 14 Septembre à 08:32

    Mon document vous est parvenu illisible

     

    auriez-vous une adresse courriel avec possibilité de p-j pour que je vous le transmettre correctement.

    Donc, message ici présent à détruire car il pollue votre site. Je vous l'envoie par courrier dès réception de votre adresse mail, me permettant de vous adresser une p-j

     

     

    bien cordialement

      • Jeudi 14 Septembre à 10:48

        Shalom jean

        Vous pouvez m'envoyer vos éléments de documentation par la rubrique Contact visible en haut à gauche.

        Cependant, je tiens à vous préciser que je ne suis pas un spécialiste du calendrier qui est très complexe et pour lequel il semble ne pas y avoir de consensus.

        Caleb

      • Jeudi 14 Septembre à 11:01

        Pour les pièces jointes, je vous communiquerai mon adresse mail personnelle , en réponse à votre mail à venir.

        Caleb

    12
    jean
    Samedi 16 Septembre à 09:47

     16/09/17

    Ai reformaté mon texte ne format word

     Bonjour Messieurs

     

    Comment procédez-vous dans le détail pour trouver la date du 23 avril 2016 pour la Pâque ?

    J’ai essayé de la calculer en tenant compte de la date de l’équinoxe de printemps et des 14 jours après la nouvelle lune qui tombe à la date de l’équinoxe ou après, mais ne trouve pas le même résultat. Il est vrai aussi qu’il s’agit d’une année de 382 jours. Et enfin, que le sujet est particulièrement compliqué (comme on peut en juger par exemple pour les Pâques catholiques, cela serait peut-être aussi ardu chez vous) et que j’ai certainement du me tromper quelque part.

     Merci pour votre réponse

     Cordialement

     

    Sources pour les dates de l’équinoxe et des lunes indiquées ci-après dans

     http://www.imcce.fr/fr/grandpublic/temps/saisons.html?nyear=30&SAISONS=+

     http://www.imcce.fr/langues/fr/grandpublic/phenomenes/phases_lune/index.html

     

     RESULTATS PAQUE JUIVE

     Date équinoxe                          dimanche 20 mars 2016

    Nouvelle lune après 1               jeudi 7 avril 2016

     Nouvelle lune avant 2                mercredi 9 mars 2016

     Pleine lune après 3                   vendredi 22 avril 2016

     Pleine lune avant 4                   mercredi 23 mars 2016

     Plus 14 jours

     14 nisan théorique 1                 jeudi 21 avril 2016

     14 nisan théorique 2                 mercredi 23 mars 2016

     14 nisan théorique 3                 vendredi 6 mai 2016

     14 nisan théorique 4                 mercredi 6 avril 2016

     

     

    Le calculateur http://www.patricklecoq.fr/convert/cnv_calendar.html

     pour le 14 nisan 2016 donne la date du vendredi 22 avril

     

     

    Le résultat de vos calculs est le suivant

     source  http://www.discernerlesondushofar.com/la-paque-instituee-par-yhvh-l-eternel-a-lieu-le-14-nissan-le-23-avril--a125465822

     le 23 avril 2016 et non le 27 mars

     

     

    GENERALITES

     Sur le calcul de la Pâque juive

     http://adsabs.harvard.edu/full/1990O%26T....22...32S

     Extrait page 33

     « …La Pâque chez les juifs est donc toujours le 15 du mois de Nisan, c’est-à-dire le jour de la première pleine lune tombant après l’équinoxe de printemps. Elle ne tombe jamais un lundi, un mercredi ou un vendredi.

     …1  Arago dans son « Astronomie Populaire » commet une erreur en ajoutant le dimanche ; il n’est pas le seul. Cela provient sans doute de confusion entre jour du sacrifice de l’agneau qui a lieu le 14 Nisan, lequel n’est effectivement jamais un dimanche, et le premier jour de la Pâque qui n’est réellement que le lendemain, 15 Nisan. … »

     

    Sur le calcul des Pâques ecclésiastiques

     http://pgj.pagesperso-orange.fr/paques.htm

     " Le quatorzième jour de la Lune étant le jour de la Pleine Lune et le 21 mars correspondant à la date de l'équinoxe de printemps (marquant le début du printemps), cette définition est souvent mal interprétée en laissant supposer que Pâques est le résultat d'un calcul astronomique basé sur la détermination de l'équinoxe de printemps et de la première Pleine Lune suivant cet équinoxe. En réalité, le calcul de la date de Pâques se fait à l'aide d'un calendrier perpétuel lunaire utilisant une Lune moyenne fictive. La Pleine Lune ecclésiastique peut différer de la Pleine Lune réelle d'un ou deux jours. L'Église ne tient donc pas compte du mouvement réel de la Lune mais utilise une Lune fictive mais régulière pour son calcul des dates de fêtes religieuses mobiles ou comput (du latin computus "compte").

     

     

     

     

     

     

     

      • Samedi 16 Septembre à 21:15

        Shalom,

        Si quelqu'un se sent capable de répondre aux questions de Jean, n'hésitez pas.

        En effet, je ne suis pas un expert du calcul des dates du calendrier et toute expertise sur le sujet est la bienvenue.

        Caleb

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :